Burkina-Faso : le Gal Oumarou Sadou limogé, le Col-major Moïse Minoungou est le nouveau Chef d’Etat-Major

Burkina-Faso : le Gal Oumarou Sadou limogé, le Col-major Moïse Minoungou est le nouveau Chef d’Etat-Major

Ouagadougou (© 2019 Afriquinfos)   Léger remaniement à la tête des forces armées burkinabé. Le Général de Brigade Oumarou Sadou limogé, c’est le Colonel-major Moïse Minoungou qui a été nommé en remplacement. La double annonce a été faite jeudi soir via un décret lu à la télévision nationale.

Commandant du Groupement central des armées (GCA), il y a encore 24 heures, le Colonel-Major Moïse Minoungou est depuis jeudi soir, le Chef d’Etat-major général des armées (CEMGA) du Burkina Faso, en remplacement du Général de brigade Oumarou Sadou, limogé. Il devient de facto Général de Brigade et aura pour mission de redorer le blason de l’armée burkinabé qui ces dernières années, a subi des déconvenues suite à de multiples attaques terroristes dont la dernière, en mars 2018, avait dévasté l’état-major général des armées, situé en plein centre-ville.

Le tout nouveau Général de Brigade Moïse Minoungou, est un ancien pensionnaire du Prytanée militaire du Kadiogo (PMK 1972-1981). Son cursus universitaire s’est poursuivi de 1981 à 1984 au Maroc, précisément à l’Académie royale de Meknès où il décroche son diplôme de chef de section.

Il se spécialise par la suite en artillerie à l’école d’application d’artillerie à Draguignan en France où il effectuera également son cours de perfectionnement.

Le nouveau général de brigade Moïse Minoungou a pris des cours d’Etat-major à l’école d’Etat-major de Kolikoro au Mali et le cours supérieur de défense au collège royal de l’enseignement militaire supérieur à Kénitra au Maroc.

Il a participé à plusieurs manœuvres militaires sous régionales et internationales au Mali, au Burkina Faso, au Togo, au Bénin.

C’est le 1er octobre 1985 qu’il a reçu le grade de sous-lieutenant. Le 1er janvier1988, il passe au grade de lieutenant. Capitaine le 1er janvier 1992, il est fait Commandant le 1er janvier 1999.

Nommé Lieutenant-colonel le 1er janvier 2003, l’homme est devenu Colonel le 1er juillet 2007, puis Colonel-Major le 1er janvier 2015.

Ancien Commandant de compagnie de la batterie sol-air au Centre d’instruction des armes lourdes, le général de brigade Moïse Minoungou a occupé à partir de mai 2016, la fonction de chef d’Etat-major adjoint de l’armée de terre.

Depuis le 29 mai 2017, il était commandant du Groupement central des armées (GCA).

S.B. avec APA.

Laisser un commentaire