Athlétisme : déboutée par le TAS, Caster Semenya devra baisser son taux de testostérone

Pretoria (© 2019 Afriquinfos)Caster Semenya tout comme les autres athlètes hyperandrogènes devront se conformer à la nouvelle règlementation de la Fédération Internationale d’athlétisme (IAAF), si elle veut participer à des compétitions. L’athlète sud-africaine a été déboutée par le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) suite à son recours contre la baisse du taux de testostérone.

A compter du 08 mai prochain, l’IAAF pourra officialiser ses nouvelles règles obligeant les athlètes hyperandrogènes à faire baisser leur taux de testostérone. La juridiction sportive si elle a rejeté la requête de Caster Semeneya émet néanmoins de « sérieuses préoccupations au sujet de la future application pratique de ce règlement ». Aussi l’IAAF devra adapter son règlement suivant les réserves du TAS avant sa mise en vigueur.  Conséquence, la Sud-Africaine Caster Semenya tout comme les autres athlètes hyperandrogènes, sont contraints de prendre des médicaments pour faire baisser leur taux de testostérone, pour pouvoir participer aux épreuves internationales allant du 400 mètres au mile.

Cette décision est une défaite pour la double championne olympique qui à travers son action, plaidait pour la tolérance envers les athlètes présentant « des variations génétiques ». Elle avait reçu le soutien de plusieurs sportifs et personnalités à travers le monde, mais visiblement cela n’a pas suffi.

Boniface T.

Laisser un commentaire