Rugby : retour triomphal pour les Springboks, triple champion du monde

Johannesburg (© 2019 Afriquinfos)- Les « héros » ont regagné Johannesburg ce mardi 05 novembre après leur 3ème sacre mondial obtenu samedi dernier face à l’Angleterre. Une marée humaine, les a accueillis à l’aéroport de Jo ’burg.

Premier capitaine noir d’une équipe sud-africaine de rugby, Siya Kolisi a brandi le trophée William Webb Ellis devant une foule de supporters en liesse. Ils étaient des milliers à avoir fait le déplacement pour honorer leurs héros. Une nation qui ne fait plus qu’une derrière ses 31 rugbymen. Les violences xénophobes de ces derniers mois, le chômage en hausse, les inégalités toujours aussi profondes dans un pays où 25 ans après sa fin, les démons de l’apartheid plane toujours, tout ça étaient oublié un instant. L’heure est à l’unité et rien d’autre. En témoignent ls déclarations de fans recueillis à l’aéroport de Johannesburg par nos confrères de RFI : « Je suis trop heureuse, lance-t-elle. Ils ont réussi à rallier toute la nation derrière eux. Le pays ne fait qu’un. C’est tout ce que nous voulons, être ensemble, rassemblés dans une nation » déclarait l’un d’eux. « Aujourd’hui, c’est l’Afrique du Sud dont j’ai toujours rêvé, s’enthousiasme-t-il. C’est ce que l’on peut faire quand nous sommes ensemble, c’est ce que l’on peut voir après une victoire. Et regardez tous ces gens ensemble, de différentes couleurs de peau, différentes classes sociales. C’est la célébration de notre Afrique du Sud. ».

Le nouveau chouchou de la nation arc-en-ciel, Siya Kolisi y est aussi allé de son mot rassembleur « Nous savons que nous pouvons donner un peu d’espoir aux gens… nous avons gagné parce qu’on le voulait très fort, tous ces gens ici nous ont donné une raison de le vouloir encore plus fort » a déclaré le premier capitaine noir des Springboks.

Leur troisième trophée William Webb Ellis en main, l’équipe sud-africaine va entamer une série de parades populaires à Pretoria, Johannesburg, Soweto, Durban, East London, Port-Elizabeth puis au Cap.

S.B.

Laisser un commentaire