Show-biz: Une semaine déjà sans Jimi Hope/Les hommages au rocker togolais s’enchaînent

Lomé (© 2019 Afriquinfos)- Depuis l’annonce de la disparition de l’artiste Togolais Jimi Hope, ils sont des milliers de Togolais lui ont rendu hommage sur les réseaux sociaux. Dans la nuit du 4 août 2019, le Togo a perdu un immense artiste multicarte reconnu comme le pape du rock and roll africain, un cardinal  de la  chanson populaire, un sculpteur de palais et de rue aussi  à l’aise dans les arts plastiques que dans les créations musicales.

Suite à l’annonce de cet événement tragique, plusieurs sont également ces personnalités  des quatre coins du monde, dont le président togolais Faure Gnassingbé, qui ont réagi et ont tenu à rendre un hommage à l’icône.  

David Gilmour, l’ancien ambassadeur américain à Lomé, était un ami de l’artiste. Ses hommages allaient au-delà du simple message protocolaire.  Je me sens incroyablement chanceux d’avoir été son ami’ (Ambassadeur David Gilmour)

L’Ambassade des Etats-Unis a rendu hommage à son tour jeudi à Jimi Hope, compositeur, interprète, et plasticien, disparu en début de semaine.

« Jimi était l’une des personnes les plus extraordinaires et les plus talentueuses que j’ai rencontrées durant mon mandat au Togo. Il avait un niveau incroyable d’énergie créative et qui me paraissait sans limites. Il se souciait beaucoup de la jeunesse togolaise et a encadré de nombreux jeunes artistes. Son rêve était de créer une école d’art et mon épouse et moi l’y avons fortement encouragé (…) J’ai joué avec Jimi dans de nombreux endroits à Lomé et il avait une capacité magique à animer le public. Je n’oublierai jamais le jour où j’ai joué avec Jimi pour des milliers de personnes dans les rues de Dékon à l’occasion de la Fête de la Musique. Juste avant de quitter le Togo en mars 2019, j’ai rejoint Jimi en studio pour enregistrer une nouvelle chanson, «Mokpokpo», qui exprimait son espoir pour l’avenir du Togo et de ses jeunes. Jimi était un personnage singulier et il n’y en aura jamais un autre comme lui. Son départ est une perte énorme pour le Togo et pour le monde artistique. Je me sens incroyablement chanceux d’avoir été son ami. », a laissé entendre le diplomate saxophoniste actuellement à Washington.

M. Gilmourt a en outre confié  qu’il partageait avec Jimi, les valeurs universelles de la musique. Il a témoigné à la famille de l’illustre disparu son chagrin.

Hommages de Faure Gnassingbé à Jimi Hope

Décès du grand artiste Jimi Hope/Faure Gnassingbé «salue la mémoire d’un ami qui a rendu les Togolais fiers de leur culture»   

Outre cette kyrielle de réactions d’anonymes togolais et étrangers qui inondent les réseaux sociaux depuis l’annonce du rappel à Dieu ce 05 août de Koffi Senaya alias «Jimi Hope» (62 ans, 45 ans de carrière), le président du Togo dont l’artiste était très proche a aussi tenu à lui rendre un vibrant hommage!

«Je salue la mémoire de l’illustre défunt. Un grand homme qui honore notre pays. Jimi Hope était un ami, un artiste contemporain accompli qui rend le peuple togolais fier de sa culture», a twitté Faure Kodjo Gnassingbé, tout en épinglant ce tweet sur son compte. Porteur du projet collégial (‘Chemins de la paix’) qui a amené 8 artistes togolais à griffer de leur sceau artistique la descente de la ‘Colombe de la paix’ (sur le ‘Boulevard Eyadèma’) en avril 2017, Jimi Hope a aussi laissé son empreinte sur les murs internes de l’actuel Palais de la Présidence, à travers diverses œuvres qui captivent l’attention de tout connaisseur de l’Art.

«Les convictions de Jimi Hope, sa foi, sa vision universaliste de l’Art africain nous manqueront à tout jamais. Je tiens à exprimer à l’endroit de sa famille toute la reconnaissance et les condoléances du peuple togolais. Paix à son âme», a rajouté le dirigeant togolais dans son hommage appuyé à l’artiste aux multiples talents.

Jimi Hope est décédé à la suite d’une longue hospitalisation selon ses proches. Sur le continent africain, il est impossible d’évoquer le rock and roll.

Hommages de Charles Debbasch à Jimi

Le juriste et universitaire français Charles Debbasch a également tenu à rendre hommage à l’artiste. « L’art de Jimi Hope est entré dans l’histoire. C’est elle qui le jugera. Plutôt que de  soumettre sa dimension à  la  cour d’assises des créateurs, je  préfère par quelques flashs et souvenirs illustrer  la  dimension de l’artiste.

Ce sont  les  hasards  d’une  rencontre dans un club le mandingue  où  je m’exerçais au piano qui  marque  ma première  rencontre  avec  l’artiste. Notre  dénominateur   commun  est  l’amour  de  la  musique et  le désir d’imprimer  l’art dans la culture populaire.  Nous  ne  cesserons dès  lors de nous rencontrer parfois  plusieurs  fois par jour  sinon  par semaines.

La période  des années 1990-2000 sera  particulièrement  fertile  avec la réalisation  d’œuvres  considérables comme  la réalisation  de la place de la Colombe  de la  paix à Lomé,  la Cour Constitutionnelle du Gabon et  avec la consécration,  l’illustration d’un  mur à  l’entrée  de  la  nouvelle  Présidence togolaise. 

Dans ces dernières  semaines, Jimi qui  sentait  la mort se rapprocher  – comme  elle lui avait  fauché son fils préféré –  était mu par une boulimie créatrice comme  si le temps lui était  compté.

Ma dernière  image de Jimi Hope est celle d’un créateur inspiré. 

C’est  sans doute  celle que les générations  futures  retiendront. », A-t-il écrit.

V.A.