Niger : l’opposant Hama Amadou retourne en prison purger sa peine

Niamey (© 2019 Afriquinfos)- Depuis ce lundi Hama Amadou a été déposé à la prison civile de Filingué. L’opposant revenu au pays le jeudi dernier après 3 ans d’exil était toujours sous le coup d’une condamnation d’un an d’incarcération dans une affaire de trafic international de bébés.  

Revenu à Niamey à la surprise générale le jeudi 14 novembre dernier, Hama Amadou aura en tout et pour tout eu 72 heures de liberté. Le temps pour lui de saluer la mémoire de sa mère décédée quelques semaines plus tôt mais aussi de recevoir les condoléances de toute la classe politique nigérienne. Lee alliées mais aussi les adversaires politiques ont tous défilé au domicile de celui qui est arrivé deuxième aux élections présidentielles de 2016.  Que ce soit le ministre de l’Intérieur et candidat déclaré du PNDS Tarraya Mohammed Bazoum, de nombreux dignitaires du pouvoir de Niamey, des membres du gouvernement en passant par la Première Dame, Lalla Malika Issoufou, tous sont passés dire leur « yakoo » à l’ancien Président de l’Assemblée Nationale tombé en disgrâce. Le Chef de l’Etat en personne, Issoufou Mahamadou aurait par voie téléphonique, exprimé sa compassion à Hama Amadou.

Alors que les commentaires allaient bon train sur le retour du chef de file de l’opposition sur les médias et dans l’opinion, ce lundi il se serait rendu de lui-même au parquet du Tribunal de grande instance hors classe de Niamey, en compagnie de son avocat. Il sera dans la foulée conduit à la prison civile de Filingué pour poursuivre sa détention dans le cadre de la sombre affaire de trafic international de bébés pour laquelle il a été condamné à 12 mois de prison. Il en avait déjà passé quatre derrière les barreaux avant d’être autorisé à se rendre en France pour des raisons médicales. L’opposant n’en reviendra plus jusqu’au jeudi dernier.

Alors que la rumeur fait état d’un deal entre le leader du MODEN Fa Lumana et le pouvoir de Niamey, nombreux sont ceux qui voit Hama Amadou ressortir de geôle sous peu. Désigné en août candidat de son parti pour la présidentielle prévue pour 2021, Hama Amadou affirme à qui veut l’entendre qu’il sera bien sur la ligne de départ pour le scrutin. Un dialogue politique est également annoncé et il devrait en être un des acteurs majeurs.

Boniface T.

Laisser un commentaire