La CEDEAO, porte-voix de l’Inclusion dans le processus électoral dans la région

Abuja (© 2019 Afriquinfos)- La 6ème Assemblée Générale biennale du Réseau des commissions électorales nationales de la CEDEAO (ECONEC) s’est tenu le mardi 06 août à Abuja. A cette occasion, l’organisation régionale a réitéré sa déterminer à œuvrer pour la tenue d’élections inclusives dans la région.

Trouver les voies et moyens afin que toutes les couches de la société soient représentées et incluses dans le processus électoral dans l’espace CEDEAO, c’est à cela qu’a servi un symposium organisé par l’ECONEC en prélude à son Assemblée générale. Cette assise a été couplée à la mise en place d’une plateforme de discussions sur le cadre juridique et les modalités pratiques de renforcement de la participation des femmes, des jeunes, des personnes handicapées et des personnes déplacées internes (PDI).

Les différents intervenant notamment M. Boss Mustapha, Secrétaire du Gouvernement de la Fédération, représentant le n°1 nigérian, Muhammadu Buhari, ou encore, M. Rémi Ajibewa, Directeur des Affaires politiques de la Commission de la CEDEAO, ont insisté sur l’implication de tous les acteurs. Ils ont expressément indexé les gouvernements qui doivent, par le biais de la législation et les partis politiques, à travers des mesures de discrimination positive concernant la nomination des candidats aux élections, favoriser d’une plus grande inclusion des femmes, des jeunes, des personnes handicapées et des personnes déplacées internes dans les processus politiques et électoraux.

La question du financement des élections a été également été abordé au cours de la rencontre d’Abuja. Une étude commandée par l’ECONEC et intitulée « Coût des élections dans l’espace CEDEAO : Étude de cas nationaux concernant le Bénin, le Cabo-Verde, la Guinée-Bissau, le Libéria, le Nigeria et le Sénégal » a notamment été présentée.

S.B.