Guinée-Bissau / Présidentielle : dans l’attente des résultats du 1er tour

Bissau (© 2019 Afriquinfos)- Le premier tour de l’élection présidentielle s’est tenue ce dimanche à Bissau. Quelques 761 000 électeurs était appelés aux urnes pour élire un nouveau président de la République pour un mandat de cinq ans, parmi douze candidats en lice dont le président sortant José Mario Vaz. Le scrutin s’est déroulé dans un calme relatif non sans des accusations de fraudes et des violences de part et d’autres.

Les Bissau-guinéens se sont réveillés ce lundi dans l’attente des premières   tendances du scrutin de dimanche. Une présidentielle qui de l’avis de la porte-parole de la Commission nationale des élections (CNE), Felisberta Moura Vaz, s’est déroulé sans incident. Des journalistes sur place ont néanmoins noté des échauffourées entre partisans du président sortant José Mario Vaz et ceux des autres candidats. Ils sont en tout douze, à se lancer dans la course au fauteuil présidentiel.

Le Président José Mario Vaz, indépendant, a notamment face à lui, le candidat du Parti africain pour l’indépendance de la Guinée et du Cap-Vert (PAIGC) et ex-Premier ministre Domingos Simoes Pereira. Tous les autres candidats sont tous issus du système ou sont d’anciens membres du PAIGC, le parti historique du pays. Tout ce beau monde a été appelé à ne divulguer aucun chiffre afin d’éviter tout débordement. Les risques de violences électorales sont en effet à craindre dans un pays qui traverse depuis des années, une lancinante crise politique et dont l’histoire a été marquée par de nombreux coups d’Etat.  

6 500 membres de la police, de l’armée, des forces d’alerte de la CEDEAO et du Bureau intégré des Nations Unies pour la consolidation de la paix en Guinée-Bissau, sont en alerte dans le pays pour éviter toute violence.

S.B.

Laisser un commentaire