Accueil Afrique de l'Ouest Ghana Les remèdes du Gouverneur de la Banque Centrale du Ghana pour retrouver une croissance à deux chiffres

Les remèdes du Gouverneur de la Banque Centrale du Ghana pour retrouver une croissance à deux chiffres

Les remèdes du Gouverneur de la Banque Centrale du Ghana pour retrouver une croissance à deux chiffres

L’inflation a atteint en janvier un niveau record de 19% au Ghana. Un constat qui a poussé le nouveau Gouverneur de la Banque centrale du pays à s’engager en faveur d’un programme avec le Fonds monétaire international (FMI), manœuvre dont le but est de stabiliser l‘économie du pays.

‘‘Mon objectif est de travailler considérablement à la stabilisation des prix’‘, a déclaré Dr Abdul-Nashiru Issahaku, qui va cependant travailler dans un contexte économique difficile, marqué notamment par la baisse de la croissance. Le produit intérieur brut du Ghana a été de 4% l’année dernière contre 14 % en 2011, par exemple.

Pour relancer la croissance, le nouveau patron de la Banque centrale ne manque pas de formules. Abdul-Nashiru Issahaku envisage, par exemple, d’inciter les banques locales à accorder des crédits aux secteurs stratégiques à des taux raisonnables. L’assainissement du secteur financier, en particulier des structures de microfinance, figure aussi sur son agenda.

Un challenge énorme pour ce Docteur en Sciences politiques formé à l’Université américaine de Georgie, qui a travaillé à la Banque africaine de développement (BAD) et au Fonds monétaire international, entre autres. Une expérience qui aurait sans doute pesé dans sa nomination à la tête de la Banque centrale du Ghana par le président John Mahama Dramani.

Innocente NICE