Faso: Le Président Kaboré lance le recrutement de « volontaires de défense dans les zones sous menace »

Ouagadougou (© 2019 Afriquinfos)-Suite à l’attaque de Boungou survenue  dans la matinée du mercredi 06 novembre 2019 perpétrée par des individus armés non-identifiés, ayant fait 38 morts, et de nombreux blessés, le MPP invite le gouvernement à demander le concours des populations et des milices d’auto-défense et de sécurité.

Le président de la République du Burkina, Roch Christian Kaboré a décrète, à compter du 8 novembre 2019 à zéro heure, un deuil national de 72 heures. Aussi a-t-il lancé un recrutement de volontaire de défenses dans les zones sous menace ».

« Durant ces 72 heures, j’invite chaque Burkinabè au recueillement et à l’introspection, pour raffermir sa foi en l’unité, à la cohésion et à la paix dans notre pays. Je demeure convaincu que les Burkinabè, dignes héritiers de la longue et héroïque tradition de lutte de nos ancêtres, sauront faire face au terrorisme, en opposant la résistance victorieuse qui s’impose. ».

« La psychose au sein de notre Peuple et à déstabiliser notre démocratie. Il nous faut rester digne et courageux. C’est pourquoi, j’engage les Forces de Défense et de Sécurité à traquer et combattre, sans concession, les terroristes et tous leurs complices et appelle notre Peuple à la mobilisation générale contre le terrorisme. Dans ce sens j’ai ordonné le recrutement de volontaires pour la défense dans les zones sous menace. »

Seule une mobilisation générale, des fils et filles de la Nation, sans considération de région, d’ethnie, d’opinion politique et de confession religieuse, est à même de vaincre ces meurtriers, sans foi ni loi, qui rêvent de soumettre notre Patrie et notre Peuple courageux à leur diktat machiavélique.

Le chef de l’Etat a dénoncé ces actes « terroristes, qui multiplient ces derniers temps des actions meurtrières contre nos populations civiles et nos Forces de Défense et de Sécurité. En cette douloureuse circonstance, au nom de la Nation entière et en mon nom personnel, je présente mes condoléances et toute ma compassion aux familles éplorées et mes vœux de prompt rétablissement aux blessés.

Le président Kaboré a par cette même occasion salué la résilience « de nos braves populations, et l’engagement résolu et déterminé de nos FDS ».

Condamnant cette attaque qu’il qualifie de barbare, le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), a dans un communiqué invité le gouvernement à diligenter dans les meilleurs délais une commission de recherche des personnes disparues lors de cette embuscade meurtrière.

« Face à la montée du péril terroriste, le MPP invite instamment le gouvernement à échanger avec les forces vives de la Nation et décréter l’état d’urgence pour un sursaut patriotique avec le concours des populations et des milices d’auto-défense et de sécurité. »

En effet un convoi de cinq autobus affrétés par la société minière SEMAFO, composé de travailleurs et de fournisseurs de la société, est tombé dans un traquenard sur l’axe Ougarou-Boungou (dans la Tapoa), le mercredi 06 novembre 2019, ayant fait de nombreuses victimes et des blessés ; des passagers du convoi de la SEMAFO portés disparus auraient été enregistrés après l’assaut des terroristes.

Innocente Nice

Laisser un commentaire