Cacao : faible consommation de chocolat en Afrique d’environ 500g par an par habitant

Abidjan (© 2019 Afriquinfos) Avec des pays tels la Côte d’Ivoire et le Ghana installés sur les plus hautes marches des pays producteurs de cacao, l’Afrique est pourtant est queue de peloton s’agissant de consommation du chocolat et des produits chocolatiers. Un paradoxe qui s’explique selon le vice-Président ivoirien Daniel Kablan Duncan par un pouvoir d’achat de plus en plus élevé.

Le taux de consommation du chocolat et des produits chocolatiers est d’environ 4% en Afrique. Ce chiffre a été avancé mardi par le Vice-Président ivoirien, Kablan Duncan, à l’ouverture de la 100ème réunion du conseil international du cacao (ICCO) qui se tient à Abidjan. Il ajoute que pendant que le niveau de consommation varie entre 4 et 12 kg dans les pays occidentaux, il est se situe à 500 g par habitant par an sur le continent. Un fossé qui s’explique selon par le pouvoir d’achat qui est de plus en plus élevé.   

Ce faible taux constitue pourtant selon lui un atout pour l’Afrique car le marché de la consommation du chocolat dispose d’une importante marge de progression. Daniel Kablan Duncan compte pour cela sur une classe moyenne africaine qui monte en puissance et qui est friande des produits chocolatiers.

La 100ème Session de l’ICCO qu’abrite la capitale ivoirienne planche en outre sur les voies et moyens pour permettre aux producteurs de cacao de réellement bénéficier des retombées de leurs productions. Sur 100 milliards générés par l’Industrie cacaoyer, seulement 5% revient aux producteurs.

Boniface T.