Accueil Afrique de l'Ouest Burkina Faso L’Assemblée générale des sociétés d’Etat consacrées aux EPE

L’Assemblée générale des sociétés d’Etat consacrées aux EPE

L’Assemblée générale des sociétés d’Etat consacrées aux EPE

Cette assemblée générale se tient à un moment où on assiste progressivement à la reprise de l'activité économique au Burkina suite à la vague de contestation que le pays a traversé depuis le mois de février dernier.

Le chef du gouvernement a salué les vertus du dialogue et de la concertation qui ont permis de surmonter la crise et d'amorcer les perspectives de la relance économique.

Au titre de cette session seront examinés les rapports de gestion, les rapports d'activités et les états financiers de 66 EPE avec l'audition du rapport d'explication présenté par le Fonds de développement et d'électrification nouvellement créée.

L'analyse de la situation financière des 66 EPE donne des recettes totales, y compris les subventions pour l'année 2010, de 108 milliards de F CFA contre 92 milliards de F CFA en 2009, soit u e progression de 16%.

Les dépenses budgétaires des EPE s'élèvent à 88 milliards de F CFA contre 78 milliards de F CFA en 2009, soit une progression de 13%. De cette analyse, il ressort une nette amélioration dans la gestion des EPE au cours de l'année écoulée.

Cependant, le rapport relève des difficultés et des insuffisances liées notamment au comportement de certains administrateurs qui continuent à siéger dans les conseils d' administration en dépit de l'expiration de leur mandat ou qui n' effectuent aucun séjour statutaire dans leur EPE et l'absence d' organe d'administration totalement constitué dans les EPE nouvellement créées.

"Cette situation interpelle les responsables appelés à poursuivre les efforts en vue d'améliorer la gouvernance des établissements publics", a fait remarquer le Premier ministre.

Cette 12e session se tient sous un thème central d'intérêt majeur pour les EPE "Un dialogue social plus large et plus efficace, des acteurs plus légitimes et plus responsables".

"Vos actions doivent concourir aujourd'hui aussi bien à l' amélioration du dialogue social qu'à l'atteinte des objectifs de la stratégie de croissance accélérée et de développement durable ( SCADD)", a laissé entendre M. Tiao.

Selon M. Tiao, ces actions suivre les principes directeurs de mise en oeuvre et la gestion axée sur les résultats qui impliquent une définition claire des responsabilités dans la mise en oeuvre des activités dont l'obligation de rendre compte.

Le gouvernement, a expliqué le Premier ministre, s'engage à accorder toute l'attention nécessaire aux recommandations qui sortiront des travaux de cette session qui prend fin vendredi 29 juillet 2011.