Afrique de l’Ouest-Centre : tournant décisif pour le Projet régional d’électrification hors réseau

Lomé (© 2019 Afriquinfos)- Depuis quelques jours le Projet régional d’électrification hors réseau (ROGEP) est entré dans sa phase opérationnelle. Le Centre de la CEDEAO pour les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique (ECREEE) a lancé jeudi dernier à Lomé ce tournant décisif du programme qui permettra à une vingtaine de pays de l’Afrique de l’Ouest et du Centre d’améliorer leur accès aux énergies renouvelables.

Le Centre de la CEDEAO pour les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique (ECREEE) est aux avant-postes pour permettre aux pays membres et à certains d’Afrique centrale (Cameroun, Centrafrique, le Tchad et Mauritanie) d’augmenter sensiblement leur part en énergies renouvelables. Soutenu par la Banque mondiale le Fonds des technologies propres, ou encore la BOAD, le ROGEP devrait permettre à la CEDEAO d’augmenter, dans les pays ciblés, la part des énergies renouvelables à 10% en 2020 et à 19% en 2030 dans leur mix énergétique. 30% de leurs populations exclues de la fourniture publique d’énergie pourront ainsi en bénéficier. Le projet vise également indirectement à réduire la pauvreté à travers la création d’emplois et la préservation de l’environnement en diminuant, entre autres, la coupe abusive de bois et l’émission de gaz à effet de serre.

Le ROGEP s’appuie en outre sur trois paramètres essentiels : : l’expertise technologique afin de mettre en place des moyens innovants de paiement ; le soutien aux institutions financières pour rendre disponible des crédits de consommation ; et l’engagement des décideurs politiques.

Boniface T.