Reprise de la compagnie Aigle Azur : 14 offres dont quatre sérieuses évoquées ce lundi

Paris (© 2019 Afriquinfos)- Comme annoncé, c’est ce lundi que les candidats à la reprise de la compagnie Aigle Azur en redressement judiciaire devaient se manifester. Au sortir d’une rencontre entre les syndicats et le Secrétariat d’Etat français au Transports, il ressort que plus d’une dizaine d’offres a été déposée.

Les 1150 salariés d’Aigle Azur devront encore attendre 48 heures pour savoir quel est le sort qui sera réservé. Les scénarios sont en effet multiples : vente à la découpe, reprise intégrale ou encore liquidation. Mais pour le moment, l’heure est à l’examen par le Comité d’Entreprise des propositions de reprises enregistrées ce lundi. Elles seraient au nombre de quatorze (14) a confié un délégué syndical à la centaine d’employés de la compagnie massée ce lundi devant le Ministère des Transports dont deux ont été évoqués lors de la réunion de ce jour.

Il s’agit notamment de celle d’Air France, qui a confirmé avoir déposé une offre sans en donné la teneur. On cite également celles du groupe Dubreuil, propriétaire majoritaire d’Air Caraïbes, de Lu Azur, dirigée par Gérard Houa, déjà actionnaire d’Aigle Azur à hauteur de 20%, d’Easy Jet ou encore de Vueling.

Mais on saurait plus le mercredi au soir après que le Comité d’entreprise ait examiné les différentes offres et jugé de celle qui semble répondre le mieux aux intérêts de l’entreprise et de ses salariés. L’inquiétude de ces derniers, 800 en France et 350 en Algérie, est en effet grande quand, il se susurre que dans les différentes offres, nombreux parmi eux pourraient passer à la trappe.

Quid également du sort des 13 000 passagers qui sont toujours cloués au sol face à l’incapacité d’Aigle Azur de les dédommager financièrement ou tout au moins de les faire rapatrier.    

Boniface T.

Laisser un commentaire