ONU/Afrique au Conseil de sécurité entre 2021 et 2022: Djibouti tacle les manœuvres de Nairobi

Addis-Abeba (© 2019 Afriquinfos)-La décision de l’Union africaine (UA) validant mercredi, à ses dépens, la candidature du Kenya au poste de membre non-permanent du Conseil de sécurité pour la période 2021-2022 n’a pas été bien accueillie par Djibouti qui a d’ailleurs rejeté ladite décision.

« La République de Djibouti reste attachée à sa candidature au poste de membre non-permanent du Conseil de sécurité pour la période 2021-2022. Elle a foi en la légitimité de sa candidature et ne saurait accepter d’y renoncer sous l’effet d’arrangement peu transparent qui fait fi de la pratique traditionnelle et du respect des principes de rotation », a indiqué le gouvernement djiboutien dans un communiqué officiel.

D’après Djibouti, le recours au vote au sein de l’UA « n’est pas conforme » aux règles pertinentes de consensus qui a toujours prévalu pour le Groupe Afrique de l’Est et qui doivent notamment guider les délibérations du comité de candidatures. Réaffirmant sa souscription totale aux règles et procédures établies en matière d’élection au Conseil de sécurité de l’ONU,

« Djibouti revendique donc son droit souverain à présenter sa candidature à l’ensemble des Etats membres des Nations unies lors des élections qui auront lieu à l’Assemblée générale, à New York, en juin 2020 », a prévenu enfin le gouvernement djiboutien dans son communiqué.

A l’issue d’un vote secret remporté par le Kenya par 37 voix contre 13 pour Djibouti, les pays de l’UA ont approuvée mercredi à Addis-Abeba, en Ethiopie, la candidature du Kenya au poste de membre non-permanent du Conseil de sécurité pour la période 2021-2022.

Outre la validation de l’UA, le Kenya doit aussi parvenir à obtenir au moins le deux tiers du vote à l’ONU lors d’un vote de l’Assemblée générale de juin 2020 à New York. Le pays doit recueillir au moins 129 voix sur les 193 membres de cette Assemblée pour être éligible à l’unique poste pour l’Afrique de l’Est au Conseil de sécurité de l’ONU pour la période 2021-2022.

Pour rappel, le Conseil de sécurité est l’organe le plus puissant de l’ONU composé de 15 membres, dont cinq sont permanents et disposent d’un droit de veto, il est chargé du maintien de la paix et de la sécurité dans le monde.

I.N.

Laisser un commentaire