Abidjan : Mamadou Koulibaly préconise une gestion plus harmonisée de l’expansion de la ville et des transports

Abidjan (© 2019 Afriquinfos)- Mamadou Koulibaly, ancien Président de l’Assemblée nationale et candidat à la présidentielle de 2020, s’est, dans sa Web-émission hebdomadaire dénommée « Jeudi, c’est Koulibaly ! » prononcé sur les embouteillages qui paralysent la capitale ivoirienne et sur l’anarchie qui règne dans le secteur des transports. Il a préconisé des pistes de solution, qui selon lui, devrait désengorger, Abidjan.

Circuler à Abidjan à certaines heures relève de la cascade, en raison notamment des embouteillages et de la conduite peu disciplinée de certains usagers notamment les conducteurs de véhicules de transport en commun. C’est justement dans ces secteurs qu’il faut mener des actions afin de fluidifier la circulation dans la capitale ivoirienne selon Mamadou Koulibaly, l’ancien Président du Parlement sous l’ère Gbagbo.  « Il faut que nous arrêtions l’excroissance de la ville d’Abidjan. Abidjan ne peut pas continuer à s’élargir comme ça. Il y’ a des grandes villes dans le monde plus peuplées qu’Abidjan, mais qui sont sur des surfaces bien contrôlées. Donc ma proposition, c’est de construire en hauteur.  Il faut mettre de l’ordre dans l’obtention et la gestion du circuit du permis de conduire. Il faut mettre de l’ordre dans la visite technique », a-t-il proposé.

La mise aux normes du secteur des transports passera par une vérification plus poussée des véhicules utilisés mais aussi par la sécurisation des acteurs du milieu. « Les transporteurs de Gbaka, Wôrô-wôrô doivent sortir de cette ambiance informelle. Il faut que les transporteurs, les chauffeurs et les apprentis soient déclarés à la Caisse nationale de prévoyance sociale (CNPS) » a également suggéré l’opposant. Cette sécurité sociale et ce système de retraite, indique-t-il, feront baisser « la pression qui s’exerce sur eux au quotidien et qui fait qu’ils conduisent n’importe comment ».

L’arrêt de l’excroissance d’Abidjan, l’instauration de l’ordre dans la délivrance du permis de conduire et de la visite technique ainsi que la protection sociale des acteurs du transport sont selon le candidat déclaré à la présidentielle de 2020, les conditions sine qua non, pour une capitale ivoirienne moins engorgée et un secteur des transports sécurisé.

S.B.

Laisser un commentaire