Rock et les siens n’oublient pas Salifou Diallo, 2 ans après sa subite disparition

Ouagadougou (© 2019 Afriquinfos)- C’est à travers une projection de film que le bureau exécutif du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) a rendu hommage au défunt Salifou Diallo, le lundi 19 août 2019 à Ouagadougou. A cette occasion,. Amis, parents et camarades politiciens de feu Diallo, dans plusieurs séquences ont vu en l’homme, un combattant, un visionnaire et surtout une personne généreuse.

«Salifou Diallo, le stratège», un film de Rédo Porgo de la télévision nationale a été projeté dans le cadre des diverses manifestations prévues pour rendre hommage à l’homme politique. D’1h20 mn, le long métrage propose des témoignages sur la vie de l’ancien président de l’Assemblée nationale, notamment sur son vécu estudiantin, politique et social.

Mathieu Ouédraogo un ami du le Dr Salifou Diallo retient de lui, quelqu’un qui avait dès l’enfance, la carrure d’un homme d’Etat. Car, a-t-il dit, «à l’université, Salifou Diallo était engagé dans les mouvements de jeunesse. Il a lutté dans les rangs de l’Association nationale des étudiants du Burkina».

Et de poursuivre que feu Diallo avait toujours pour vision l’intérêt national et est impatient de voir son pays se développer.

De l’avis de la députée Fati Ouédraogo, Salifou Diallo est un homme de terrain parce qu’il était sur tous les chantiers de la construction de sa nation.

«C’est lui qui a envoyé le projet d’irrigation au Sahel et le projet Saaga», a-t-elle souligné lors de son intervention dans le film. Le journaliste Dieudonné Zoungrana retient du défunt, un stratège.

 « Salifou Diallo utilisait la force du lion s’il le faut et la finesse du tigre quand le besoin se présente. C’est un machiavélique qui s’est écroulé», a-t-il fait savoir.

Son épouse Chantal Diallo, garde de lui, une personne qui chérissait quotidiennement sa famille. Malgré son programme toujours chargé, a-t-elle témoigné, «c’est le genre de mari qui n’oublie jamais sa famille».

 Présent à la soirée, le président par intérim du MPP, Simon Compaoré, a indiqué que l’objectif du film est de faire connaître l’homme à la jeune génération. Il a également insisté que l’œuvre est un corpus de valeurs que la jeunesse doit s’en procurer. «Le camarade Salifou Diallo a marqué son époque et nous devrons pérenniser ses actions», a-t-il exhorté. Cependant, le président a relevé des imperfections dans l’œuvre, à savoir la cohérence et l’absence d’éléments pour que l’œuvre soit un «vrai» témoignage de feu Salifou Diallo. Il a donc rassuré que des moyens seront mobilisés pour parfaire le film.

Laisser un commentaire