Journée Mondiale de l’aide humanitaire : les femmes humanitaires portées en triomphe par l’ONU

New York (© 2019 Afriquinfos)- Le lundi 19 août, la journée mondiale a été célébrée à travers le monde. A travers le thème choisi cette année, l’ONU a décidé de mettre en lumière le rôle capital que jouent les femmes humanitaires et aussi les dangers qu’elles encoure dans l’exercice de leur fonction.   

Dans son traditionnelle message rendu public à l’occasion de la Journée mondiale de l’aide humanitaire, le Secrétaire général de l’ONU, a salué en particulier les femmes humanitaires. Selon Antonio Guterres, sur le plus d’un demi-million de travailleurs humanitaires qui œuvrent quotidiennement à améliorer le sort des plusieurs millions d’individus à travers le monde, 40% sont des femmes. « Par leur présence, elles contribuent à étendre la portée des opérations humanitaires et ainsi à accroître leur efficacité. En outre, elles améliorent l’intervention humanitaire menée face à la violence fondée sur le genre, qui s’aggrave dans les situations d’urgence », a ajouté le premier responsable de l’ONU. Il ajoute qu’elles sont en « première ligne » que ce soit dans les situations de crise ou dans la lutte dans les épidémies.

Antonia Guterres se félicite d’autant plus de l’implications des femmes dans les actions humanitaires car elles sont de surcroit, victimes d’agressions et de violences sexuelles. Rien qu’en 2018, 405 travailleurs humanitaires dont des nombreuses femmes ont été pris pour cibles – dont 131 morts, 144 blessés et 130 kidnappés – lors de 226 incidents distincts, selon OCHA.

L’ONU a, en réponse à ce pic de violences, modifié son mode de fonctionnement dans le monde en renforçant les mesures de sécurité et de protection, les programmes de formation à la préparation, la réponse rapide intégrée, le renforcement des services de conseil et de santé mentale. Il s’agit de garantir la protection des agents humanitaires où qu’ils ou elles, soient déployés à travers le monde.

S.B.