Côte d’Ivoire : Le Cardinal Jean Pierre Kutwa adresse un message prônant la réconciliation et la paix

Abidjan (© 2019 Afriquinfos)- A l’occasion de la messe veillée d’Assomption dans la nuit du mercredi 14 à ce jeudi 15 août 2019, le Cardinal Jean Pierre Kutwa a interpellé les Ivoiriens sur l’élan de réconciliation et de paix en Côte d’Ivoire.

« Comme chaque année, nous nous retrouvons ici, dans ce sanctuaire dédié à Marie, Notre Dame d’Afrique, Mère de toutes grâces, sanctuaire qui a grandement contribué à entretenir la foi des fidèles et autres pèlerins, lieu de recueillement pour ceux qui cherchent le sens de leur vie et pour les affligés en quête de consolation et d’affection maternelles. Pour l’histoire, il est bon de rappeler que lorsque le Saint Pape Jean Paul II bénissait la première pierre de la cathédrale Saint Paul du Plateau, ce fut l’occasion pour lui aussi, de bénir celle de ce Sanctuaire Marial qui nous accueille aujourd’hui. Une histoire commune lie donc ces deux monuments érigés pour la gloire de Dieu : l’un dédié au Fils, l’autre à la Mère, les deux, se donnant l’un à l’autre et se complétant merveilleusement. »

Ce symbole des deux qui se donnent l’un à l’autre et se complètent merveilleusement est important à relever en ce sens que Marie dont la vie est faite d’humilité et d’amour, nous invite sans cesse à aller à son Fils, qui Seul a les Paroles de vie. Et c’est bien là le sens d’une des inscriptions gravées à l’entrée de ce Sanctuaire : ‘‘Faites tout ce qu’Il vous dira.’’ Dès lors, une question s’impose à nous aujourd’hui : sommes-nous prêts à faire nôtre cette parole de la Vierge ? Mais plus encore et comme elle, serons-nous davantage conscients du désir du Christ d’être présent dans nos vies, Lui l’Emmanuel, Dieu avec nous ?

« A la vérité, et je le crois fermement, il est inutile de chercher le Christ au fond des déserts ou même dans les nuages ou les étoiles, de même que dans les nébuleuses lointaines, car Il est toujours sur nos routes quotidiennes ! Et si nous l’invitons au lieu de l’éviter, la Vierge Marie sa mère nous conduira certainement à Lui, elle qui sait être attentive à nos besoins les plus profonds ! Quoi de plus normal, puisqu’elle est mère et qu’elle a vécu une vie d’intimité profonde avec son Fils, depuis sa conception jusqu’à sa résurrection, en passant par l’infâme bois de la croix ! Ainsi, dans les épreuves qui peuvent être les nôtres, la Vierge peut être pour nous aujourd’hui, un merveilleux signe de foi et d’abnégation ».