Mohammed VI fait des projections, 20 ans après son accession au trône

Tétouan (© 2019 Afriquinfos)-A l’occasion du 20ème anniversaire de son accession au Trône de ses ancêtres, le roi du Maroc, Mohammed VI, a adressé, lundi, un discours à la Nation. S’exprimant à son peuple, le souverain marocain a fait mention des projets réalisés et ceux non réalisés dans son pays« Nous avons accompli un bond qualitatif en matière d’infrastructures : autoroutes, train à grande vitesse, grands ports, énergies renouvelables, réhabilitations urbaines. Nous avons également franchi des étapes importantes dans le renforcement et la consolidation des droits et des libertés, pour un ancrage solide et sain de la pratique démocratique. Néanmoins, Nous savons que les infrastructures et les réformes institutionnelles, si importantes soient-elles, ne sont pas suffisantes. », a-laissé entendre Mohammed VI.

« Certains citoyens perçoivent sans doute mal les retombées de ces réalisations sur leurs conditions de vie, notamment en termes de satisfaction de leurs besoins quotidiens et singulièrement en ce qui concerne la fourniture de services sociaux de base, la réduction des inégalités sociales, le renforcement de la classe moyenne.

Aussi, reconnait le souverain reconnait que 1% de la population, continuent à vivre dans la précarité et le dénuement matériel.

Toutefois, affirme-t-il que son gouvernement accorde une importance particulière aux programmes de développement humain, à la promotion des politiques sociales pour parvenir in fine à la satisfaction des attentes pressantes des Marocains.

« Comme Je l’ai souligné dans le Discours de l’année dernière, Je n’aurai de répit que lorsque tous les obstacles auront été éliminés, que des solutions appropriées auront été apportées aux problèmes de développement et aux questions sociales. », a renchérit le roi.

Plus loin dans ses propos, le roi du Maroc a mis un accent fort sur l’amélioration des prestations sociales de base et le rehaussement de la performance des services publics.

En outre, Nous invitons le gouvernement à commencer la préparation d’une nouvelle génération de grands plans sectoriels, cohérents et harmonieux, susceptibles de servir de pilier au modèle de développement dans sa nouvelle version.

Pour le souverain, la rénovation du modèle de développement national n’est pas une fin en soi ; elle est le préalable à l’émergence d’une étape nouvelle.

«Cette étape nouvelle, poursuit-il est d’autant plus prometteuse que le Maroc recèle bien des énergies et des potentialités qui lui permettent de créer des conditions favorables d’impulsion et de développement. Nous disposons assurément d’atouts indispensables. »

« Notre ultime souhait est que le Maroc accède au club des nations avancées. », a-t-il également

La nouvelle étape que le royaume chérifien doit affranchir  est l’enjeu de consolidation de la confiance, le défi de l’ouverture et le refus du repli sur soi, particulièrement dans des domaines liés aux expériences et aux expertises internationales. L’ouverture est d’autant plus fondamentale pour le développement économique qu’elle offre aux entreprises et aux opérateurs marocains nombre d’opportunités de rehausser leur compétitivité.le défi de l’accélération économique et de l’efficacité institutionnelle. L’enjeu est ainsi de rebâtir une économie forte et compétitive, en encourageant l’initiative privée, en lançant de nouveaux programmes d’investissement productif et en créant de nouvelles opportunités d’emploi, le défi de la justice sociale et spatiale pour parachever l’édification d’un Maroc, porteur d’espoir et d’égalité pour tous.

Par la même occasion, Mohammed VI a souligner l’importance de renforcer l’efficacité des institutions et de faire évoluer les mentalités des responsables.

V.A.

Laisser un commentaire