Marche vers l’ECO : quelques détails pratiques sur sa mise en œuvre

Abidjan (© 2019 Afriquinfos)-  Les Chefs d’Etat de de Gouvernements de l’UEMOA ont tenu leur 21ème session le 12 juillet dernier à Abidjan. Tout comme lors du Sommet de l’UA qui s’est tenu quelques jours plus tôt à Niamey, la question de la monnaie unique de la CEDEAO, ECO était à l’ordre du jour. Le Chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara, président en exercice de la conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement, s’est notamment appesanti sur la mise en œuvre de l’ECO.

A Abidjan, les Chefs d’Etat et de gouvernement ont principalement procédé à la la signature d’une convention relative à la modification de la dénomination du CREPMF (Conseil régional de l’épargne publique et des marchés financiers) qui devient l’Autorité des marchés financiers de l’UEMOA, au cours de la cérémonie de clôture de leur 21è session ordinaire à Abidjan. Ce changement de dénomination a été choisi dans le but d’éviter la confusion avec le terme de conseil régional utilisé dans les collectivités publiques locales et territoriales dans les Etats membres de l’UEMOA. Selon les autorités cette dénomination doit être exclusivement en phase avec les statuts et les organes de l’autorité de régulation du marché financier régional.

Mais ce qui a le plus retenu l’attention lors de cette assise c’est le face-à-face entre Alassane Ouattara et les médias. Au cours des échanges, il a été question des critères de convergence et du respect du délai de 2020. Comme lorsqu’il était sorti d’un entretien avec le Président français Emmanuel Macron, le président ivoirien a indiqué « ce que nous avons arrêté, c’est que les pays qui sont prêts, par exemple comme ceux de l’UEMOA (Union économique et monétaire ouest africaine) qui ont fait des efforts importants avec une bonne gestion, la maîtrise des déficits et de la dette, sont sans aucun doute prêts pour 2020. Il appartiendra aux Chefs d’Etat de cette zone de prendre une décision », a-t-il laissé entendre.

S’agissant de l’indexage de la monnaie unique l’ECO à l’Euro comme l’est actuellement le franc CFA, le président ivoirien a été on ne peut plus clair. «  Aujourd’hui, le taux d’échange de l’Euro par rapport au Francs CFA est de 655,9 et bien sûr, si les chefs d’Etat décidaient l’année prochaine de changer le  FCFA en Eco parce que nous avons respecté tous les critères de convergences. Ce taux ne changerait pas dans l’immédiat », a déclaré Alassane Ouattara.  

Pas de quoi rassurer les sceptiques sur l’entrée en vigueur de l’ECO en 2020. La CEDEAO compte 15 Etats dont des pays anglophones et francophones. L’Eco si elle est adoptée, devrait permettre de résoudre les problèmes monétaires et renforcer le commerce entre les pays de la zone ouest-africaine.

Boniface T.