Dans la lignée du FOCAC 2018, plus de 200 accords de coopération scellés entre l’Afrique et l’Empire du Milieu

Pékin (© 2019 Afriquinfos)-  Les autorités chinoises ont invité les 24 et 25 juin à Pékin, les représentants des 54 pays africains pour prendre part à une réunion de suivi des initiatives annoncées par XI Jinping lors du Forum Sino-Africain (Focac) de 2018. A cette occasion un peu plus de 200 accords de coopération ont été scellés ou vont l’être entre l’Afrique et la Chine.

Avec plus de 100 milliards d’investissements réalisés, la Chine est le premier partenaire en développement de l’Afrique de ces dix dernières années.  Cette position ne risque pas de changer puisque la Chine sait visiblement prendre soin de ses partenaires. Les 24 et 25 juin, une réunion de suivi des mesures annoncées lors de cette rencontre d’envergure s’est tenue à Pékin. Il s’agissait pour l’Empire du Milieu et ses partenaires africains de faire le point sur les mesures et les engagements pris 10 mois plus lors du Focac en septembre 2018.  

Ils étaient près de 400 représentants africains dont des chefs d’Etat et près de 80 ministres et secrétaires à avoir pris part à la rencontre. Des échanges bilatéraux et des conférences multilatérales qui se sont multipliés ces 48 heures, sont ressortis 200 accords de coopération dont certains ont déjà été signés et d’autres en cours de finalisation.

Une bonne nouvelle pour le vice-ministre chinois du Commerce, Qian Keming qui se félicite de la vigueur du partenariat entre la Chine et l’Afrique. A titre illustratif, soutient-il, les échanges commerciaux entre les deux parties, ont connu une hausse de 3% les six premiers mois de l’année 2019 atteignant les 85 milliards de dollars, pendant que les investissements directs étrangers chinois (IDE) chinois sur le continent progressent eux aussi de 20%, à hauteur de 1,5 milliard de dollars.

Même son de cloche chez le Président Ougandais Yoweri Museveni « Guest Star » de cette conférence et le ministre sénégalais des Affaires étrangères qui montrent eux aussi leur satisfecit quant au partenariat gagnant-gagnant noué entre le continent et la Chine notamment dans le domaine des infrastructures.   

S.B.

Laisser un commentaire