Lori Lightfoot, la première femme noire élue maire de Chicago prête serment

Lori Lightfoot, 56 ans, une ancienne procureure fédérale qui a notamment dirigé une commission de surveillance des activités de la police, l’a largement emporté  en avril dernier contre Toni Preckwinkle, démocrate et Afro-Américaine comme elle. Quelques jours avant son investiture, qu’elle était sérieuse en ce qui concerne la transformation de la force de 13 000 officiers en nommant de hauts fonctionnaires ayant de solides antécédents de réforme de la police.

Elle a salué la foule après avoir prêté serment, puis a ouvert ses remarques en qualifiant Chicago de « ville fière avec une histoire fière » qu’elle considère comme une « ville d’espoir ». Parallèlement aux améliorations en matière de sécurité, Lightfoot s’est engagé à renforcer le système éducatif de la ville et la stabilité financière ainsi qu’à améliorer l’intégrité du public en éliminant la corruption.

« Je sais, je sais, mettre le gouvernement de Chicago et l’intégrité dans la même phrase est – bien – un peu étrange », a plaisanté Lightfoot. « Mais cela va changer. Cela doit changer. Pendant des années, ils ont dit que Chicago n’était pas prête pour une réforme. Eh bien, préparez-vous, car la réforme est là. »

Lightfoot a déclaré qu’elle n’avait « aucune vocation supérieure » à rétablir la sécurité et la paix dans les quartiers de Chicago. La police de Chicago a signalé qu’il y avait eu 561 homicides dans la ville l’année dernière – 100 de moins qu’en 2017 mais toujours plus que le nombre total d’homicides.

« Les gens ne peuvent pas – et ne devraient pas – vivre dans des quartiers qui ressemblent à une zone de guerre », a déclaré Lightfoot. « Assez des tirs. Assez des armes. Assez de la violence. »

Lori Lightfoot a fait campagne avec un programme progressiste, promettant notamment de réduire les inégalités sociales et raciales. Les quartiers sud et ouest de la ville, les plus pauvres et habités majoritairement par une population noire, restent à la traîne du centre financier et du nord de la ville, qui ont bénéficié des programmes de développement économique.

La municipalité de Chicago n’a été dirigée depuis 1837 qu’une fois par un Noir et une fois par une femme. Chicago devient la plus grande ville du pays à porter à sa tête une femme noire.

I.N.