Femua 12 : des violences au rendez-vous de la prestation du rappeur Kaaris
Abidjan (© 2019 Afriquinfos)- Invité dans le cadre du Festival des musiques urbaines d’Anoumabo (Femua 2019) à Abidjan, le  rappeur franco-ivoirien Kaaris a vu sa prestation dans la nuit du samedi à dimanche, dégénéré en violences après un mouvement de foule, faisant quelques blessés légers parmi les ls étaient 10.000 personnes qui prenaient part à la prestation du chanteur. Une foule surexcitée a fait céder la barrière de sécurité en face du podium, provoquant une réaction brutale des forces de l’ordre qui les ont dispersés à coup de matraques, lorsque le chanteur s’apprêtait à interpréter sa quatrième chanson. Ne pouvant pas assumer, les policiers ont fait usage de gaz lacrymogène pour contenir un groupe de jeunes, mettant fin donc au passage du rappeur. « Les policiers sont à l’origine de ce débordement », a accusé un festivalier, torse nu, venu voir son « idole » Kaaris. Il a également déploré quelques blessés. Près d’une heure après l’incident, le chanteur a exprimé sa colère à la foule et appelé au calme. « Demain soir (dimanche) on est a Gagnoa ça va être très chaud, je suis pressé d’y être. J’y suis né. J’ai beaucoup d’espoir en moi que je veux partager un peu », a déclaré Kaaris. Créé en 2008 par le groupe star de la musique ivoirienne, cette 12ème édition du Femua a accueilli 16 artistes dont le musicien nigérian Femi Kuti (fils de Fela Kuti), Oumou Sangaré (Mali), Roga Roga et Extra Musica (Congo Brazzaville). V.A.

Laisser un commentaire