Débat sur le Fcfa : Alassane Ouattara ne veut plus en entendre parler

Paris (© 2019 Afriquinfos)- Au sortir d’une audience vendredi dernier à l’Elysée, le président ivoirien Alassane Ouattara s’est à son tour prononcé sur le débat sur le Franc CFA qui fait encore plus l’actualité ces dernières semaines sur le continent et au-delà. L’ancien Gouverneur de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest estime que c’est un « faux débat » et qu’il est temps qu’il cesse.

Après un entretien avec Emmanuel Macron en fin de semaine dernière, le Chef d’Etat ivoirien a tenu à faire une mise au point face à la presse sur le parvis de l’Elysée. En sa qualité d’ancien Directeur des Etudes, vice-Gouverneur puis Gouverneur de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) et par la suite Directeur Général adjoint du Fonds Monétaire International (FMI), Alassane Dramane Ouattara a d’entrée indiqué « les gens parlent du Franc CFA sans savoir de quoi il parle » et souhaité que ce qu’il considère comme un faux débat cesse.

Pour justifier ses propos, ADO a notamment défendu la « solidité » du Franc CFA. « Le Franc CFA c’est notre monnaie, c’est la monnaie des pays qui l’ont librement choisi et qui l’ont mis en place de manière souveraine et ce, depuis l’indépendance, depuis les années 60 », a déclaré le président ivoirien. Il précise que c’est une monnaie gérée uniquement par des Africains et qui circule dans 14 pays sur le continent, preuve qu’elle est « solide, qu’elle est appréciée et bien gérée ». L’ancien DGA du FMI met également en avant les performances des pays de la sous-région ayant en commun le F CFA. « Nous sommes parmi les meilleurs en performances économiques, le taux de croissance est au-delà de 6%, l’inflation est basse, la pauvreté se réduit, les déficits sont maitrisés parce que nous sommes ensemble et la solidarité fait que nous pouvons de temps en temps nous apporter des appuis », a-t-il énuméré. Il n’exclut cependant pas que des reformes seront faites mais « au temps opportun ».    

Les pourfendeurs du Franc CFA qu’ils soient sur le continent ou ailleurs, ont ainsi trouvé en la personne du Chef d’Etat ivoirien, un interlocuteur de taille.

Boniface.T.

Laisser un commentaire