Le projet de Gazoduc entre le Nigeria et le Maroc dans une phase décisive

Abuja (© 2019 Afriquinfos)- Annoncé en décembre 2016 et officialisé par un accord entre les deux pays en juin 2018, le projet de Gazoduc entre le Nigeria et le Royaume chérifien est de nouveau à l’ordre du jour. Evoqué lors Nigeria International Petroleum Summit, qui se tient du 27 au 30 janvier à Abuja, il serait en bonne voie après l’achèvement de son étude de faisabilité.

Longue de 5.660 kilomètres, le projet de gazoduc régional qui traversera 15 pays d’Afrique de l’Ouest et qui reliera le Maroc au Nigeria, en est à la phase d’étude d’optimisation des nouvelles installations. C’est ce qu’a annoncé le Directeur Général de la Compagnie pétrolière nationale du Nigeria, Dr Maikanti Baru lors du Nigeria International Petroleum Summit, qu’abrite la capitale nigériane. Il a en effet indiqué que l’étude de faisabilité du projet avait été achevée en juillet 2018 et que la phase 1 des pré-études de détail (“front-end engineering design” ou FEED) devrait être achevée d’ici la fin du premier trimestre 2019.

Le gigantesque projet a fait l’objet d’un accord entre le géant ouest-africain et le royaume chérifien. A travers cette entente, le Nigeria fournira du gaz aux pays de la sous-région de l’Afrique de l’Ouest, et qui s’étendra jusqu’au Maroc et à l’Europe. Le projet permettra en outre de diversifier ses ressources énergétiques et de booster les industries régionales.

De nombreux pays, situés sur le tracé du gazoduc à l’instar de la Mauritanie et le Sénégal, ont manifesté leur intérêt afin de devenir des producteurs.

S.B.

Laisser un commentaire