Cameroun : arrestation de l’opposant Maurice Kamto

Douala (© 2019 Afriquinfos) Maurice Kamto, le président du Mouvement de la renaissance du Cameroun (MRC) Maurice Kamto a été arrêté lundi soir à Douala et placé en garde à vue à la Division régionale de la police judiciaire pour le Littoral à Douala (DRPJL) en compagnie de deux de ses conseillers.

Cette arrestation intervient deux jours après l’organisation des manifestations par ce parti politique pour dénoncer « le hold-up » électoral suite à la présidentielle du 07 octobre 2018. Une élection remportée par le président Paul Biya du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC, au pouvoir) avec 71,28% de suffrages contre 14% à Kamto qui s’était empressé de s’autoproclamer « président élu ».

Malgré la proclamation des résultats par le Conseil constitutionnel, ce dernier a multiplié des manifestations pour réclamer sa « victoire », malgré l’interdiction des autorités.  Les partisans de l’opposant ont néanmoins répondu à travers le pays et à l’étranger, des cas de violence ayant été enregistrés çà et là, notamment en Allemagne et en France ou les ambassades ont été saccagées.

Le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement René Emmanuel Sadi qui a réfuté l’usage des armes à feu par les forces de l’ordre, avait annoncé l’interpellation des 117 personnes accusées notamment de « troubles à l’ordre public ».

Innocente Nice