(© 2019 Afriquinfos)-Tintin, le reporter le plus célèbre de la bande dessinée a célébré le 10 janvier dernier ses 90 ans. Mais malgré cet âge très avancé, il reste un aventurier fringant. Malgré son âge canonique, il continue à divertir et inspirer quantité de lecteurs et d’artistes dans le monde.

Retour sur un des personnages les plus populaires, auquel on rend hommage par des livres, des documentaires et des expos, en attendant un second film au cinéma et surtout un probable inédit inachevé d’Hergé.

Le 10 janvier 1929, Georges Rémy, alias Hergé, alors jeune dessinateur inconnu, publie les premières planches de « Tintin au pays des Soviets » dans le journal catholique belge « Le Petit Vingtième ».  A  l’époque, il ne se doute pas que son personnage emmènera plus de quatre générations de jeunes lecteurs aux quatre coins du monde, les Etats-Unis, le Pérou, jusqu’au Tibet.

Vendus à de 250 millions d’exemplaires, traduits en plus de 120 langues et adaptés au cinéma par Steven Spielberg, les albums de Tintin continuent de connaître un succès exceptionnel, notamment en Chine, où l’ami de Tintin/Hergé, Tchang, a été un bel ambassadeur.

Le succès international des aventures du jeune reporter se retrouve aussi dans le prix de vente des dessins originaux, disséminés aux enchères à plusieurs reprises ces dernières années. En 2015, le dessin original de la couverture de l’album « L’Etoile mystérieuse » avait été vendue pour la modique somme de 2,5 millions d’euros. En 2017, un dessin réalisé de la main même d’Hergé pour l’album « Le Sceptre d’Ottokar » atteignait 505.000 euros.

De l’URSS à l’Indonésie en passant par le Congo, les aventures de Tintin ont toujours rencontré un fort succès. Pourtant, aucun dessinateur n’a osé reprendre le crayon d’Hergé après sa mort en 1983.

Si Tintin a survécu, c’est aussi grâce aux nombreuses adaptations en dessins animés ou en films.

La dernière en date : les aventures de Tintin : le secret de la licorne, adaptées par Steven Spielberg, un long-métrage intégralement en image de synthèse et réalisé selon le principe de la motion capture.

V.A.