Environnement/ Marrakech se dote du premier centre de tri et de valorisation des déchets ménagers

Marrakech (© 2019 Afriquinfos)- Un centre de tri et de valorisation des déchets ménagers et assimilés est désormais disponible à Marrakech. Un tout premier et plus grand de son genre au niveau national, qui aura un grand impact sur la protection de l’environnement et l’amélioration du cadre de vie des populations.

Située au sein du centre d’élimination et de valorisation des déchets ménagers et assimilés dans la commune M’Nabha (préfecture de Marrakech), cette importante structure, dont la première phase a été inaugurée en présence notamment de la Secrétaire d’Etat chargée du développement durable, Mme Nezha El Ouafi, du wali de la région Marrakech-Safi, gouverneur de la préfecture de Marrakech, Karim Kassi-Lahlou et du président du Conseil communal de Marrakech, Mohamed Larbi Belkaid, constitue le premier maillon des unités de valorisation prévues sur place à savoir l’unité de compostage et l’unité de production du combustible de récupération (CSR).

D’ un coût d’investissement de près de 63 millions de dirhams (MDH), par « ECOMED MARRAKECH », filiale du groupe Ecomed, propriété des sociétés américaines GESI et Edgeboro, spécialisées dans la gestion et la valorisation des déchets solides, ce centre permettra de redonner une seconde vie aux déchets collectés sur la ville de Marrakech et 13 communes avoisinantes, soit les déchets produits par plus d’un million d’habitants.

Construit sur 10.629 m2, avec une capacité actuelle de traitement de 280.500 tonnes par an et plus de 561.000 tonnes par an à l’horizon de 2029, le centre de tri aura un impact social, environnemental et économique positif à l’échelle nationale et régionale et permettra la création de 40 emplois directs pour les jeunes issus de cette région.

Mme El Ouafi a réitéré l’engagement de son département à soutenir les chantiers de développement territorial dans leur volet environnemental conformément à la nouvelle constitution et aux Hautes orientations Royales.

« Cette inauguration offre l’opportunité pour mettre en exergue les principaux acquis et réalisations du Maroc sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI en vue d’instaurer les bases d’une politique de développement durable en harmonie avec les expériences internationales réussies et qui prend en compte les défis du développement durable et les engagements du Maroc en matière de lutte contre l’impact des changements climatiques et l’encouragement de l’économie verte et la protection de la biodiversité », a insisté Mme El Ouafi.

Xavier-Gilles CARDOZZO

Laisser un commentaire