Nigeria: Des centaines d’habitants fuient un village après un incendie organisé par Boko Haram

 (© 2018 Afriquinfos)- Après avoir vu leur village être entièrement incendié par le groupe jihadiste Boko Haram lors d’une attaque, des centaines d’habitants ont abandonné les lieux.

Des combattants du Boko Haram à bord de plusieurs camions ont pris d’assaut le village de Maiborti, à cinq kilomètres de Maiduguri, ouvrant le feu sans discrimination et mettant le feu aux maisons, selon les mêmes sources.

S’exprimant sous couvert de l’anonymat, un responsable militaire, a indiqué que des soldats appuyés par des avions militaires avaient été dépêchés sur place et avaient réussi après « d’âpres combats » à chasser les assaillants.

Pour l’heure, on ignore s’il y a éventuellement eu des victimes

« Nous avons abandonné nos maisons et fui à Maiduguri vers 17H30 (16H30 GMT) lorsqu’ils (Boko Haram) sont venus et commencé à ouvrir le feu dans le village », a raconté à l’AFP Abacha Kaka, un villageois de Maiborti.

« Malheureusement, les terroristes ont réussi à incendier le village qui a complétement brûlé », a dit le chef d’une milice locale, Babakura Kolo.

Boko Haram a lancé ces derniers temps plusieurs attaques avec pour objectif de prendre le contrôle de Maiduguri, ville natale de son fondateur Mohammed Yusuf.

En novembre, les jihadistes avaient attaqué le village de Jimmi, tout près de la ville, tuant une personne et s’emparant du bétail.

Ces derniers mois, le groupe jihadiste a multiplié les attaques contre des cibles militaires dans le nord-est du pays, infligeant de lourdes pertes humaines et matérielles à l’armée.

Depuis juillet, l’AFP a recensé plus de 20 attaques contre des bases militaires.

Au Nigeria, l’insurrection islamiste a fait plus de 27.000 morts depuis 2009 et environ deux millions de personnes sont toujours déplacées.

AFP