RDC : les proches de Kabila dont le candidat Ramazani toujours sous sanctions de l’UE


Kinshasa (© 2018 Afriquinfos)- L’Union Européenne n’a pas levé ses sanctions à l’encontre despontes du régime congolais. Celles-ci ont été prolongées d’un an et touchent également le candidat de la coalition présidentielle à la prochaine élection, Emmanuel Ramazani Shadary.

Lees multiples demandes de suspensions introduites par Kinshasa n’ont pas reçu écho favorable du côté de Bruxelles. Lundi, l’Union Européenne à maintenu ses sanctions à l’encontre de personnalités congolaises. Pendant encore une durée d’un an, celles-ci voient leurs avoirs gelés et sont sous le coup d’une interdiction de visa pour les pays de l’UE.  

Les personnalités  visées par les sanctions de l’UE qui courent jusqu’au 12 décembre 2019, sont au nombre de quatorze (14). Parmi elles, le candidat du parti au pouvoir,Emmanuel Ramazani Shadary.  Ce dernier qui poursuit sa campagne électorale à travers le pays, évoque des « sanctions huliliantes » pour son pays.

La prolongation des sanctions de l’UE en RDC se justifie selon Bruxelles par son souhait de voir orgainoser dans le pays, des élections transparentes et équitables.

S.B.