Maroc : la 17e édition du Festival international du film de Marrakech bat son plein

Rabat  (© 2018 Afriquinfos)- C’est en présence des stars du 7e art et de grandes figures du monde de la culture, des médias et des arts, que s’est ouverte ce vendredi au Maroc la 17e édition du Festival international du film de Marrakech.

Au programme de cette soirée, s’est tenu le traditionnel défilé des icônes du cinéma qui ont foulé le tapis rouge.

James Gray le réalisateur américain et président du jury, s’est dit « fier et heureux » de se retrouver encore une fois au Maroc pour la même circonstance.

L’auteur de « Little Odessa » et « The Yards » a qualifié d' »immense honneur » le choix d’être nommé président du jury, se disant conscient de la tâche qui lui incombe et qu’il compte prendre à cœur cette responsabilité.

Après avoir rappelé le rôle du cinéma en tant qu’outil artistique « pour raconter les rêves d’autrui et révéler une autre idée du monde », il a annoncé l’ouverture officielle de cette 17e édition, qui a en outre été marquée par la présentation des quatorze longs métrages en lice dans le cadre de la compétition officielle.

Ces films sont : « Las niñas bien » d’Alejandra Márquez Abella (Mexique), « Joy » de Sudabeh Mortezai (Autriche), « Diane » de Kent Jones (USA), « The Load » d’Ognjen Glavonic (Serbie), « The Chambermaid » de Lila Avilés (Mexique-USA), « Red Snow » de Sayaka Kai (Japon), « Look At Me » de Nejib Belkadhi (Tunisie), « Irina » de Nadejda Koseva (Bulgarie), « Vanishing Days » de Zhu Xin (Chine), « Urgent » de Mohcine Besri (Maroc), « Rojo » de Benjamín Naishtat (Argentine), « Akasha » d’Hajooj Kuka (Soudan), « The Giraffe » d’Ahmed Magdy (Egypte) et « All Good » d’Eva Trobisch (Allemagne).

Pour cette 17ème édition du festival qui se tiendra sur neuf jours, le public aura droit à une programmation cinématographique des plus riches et diversifiées, placée sous le signe de la pluralité des expressions culturelles.

La rencontre de Marrakech sera également l’occasion de rendre une série d’hommages à des figures emblématiques du 7e art, à savoir l’Américain Robert De Niro, la Française Agnès Varda, l’Américaine Robin Wright et le Marocain Jillali Ferhati.

V.A.