Coopération Sud-sud : les flux commerciaux entre Rabat et le reste du Continent...

Coopération Sud-sud : les flux commerciaux entre Rabat et le reste du Continent ont augmenté de 5% en 2017

SHARE

Rabat © 2018 Afriquinfos)- Dans le cadre de la présentation du Projet de loi de finances 2019 du Maroc, un rapport économique et financier a été fait. Celui-ci met en exergue les relations commerciales entre le Royaume et le reste de l’Afrique qui selon les chiffres, ont augmenté de 5% en 2017.

En 2017, le montant global des échanges commerciaux du Maroc avec le reste du continent africain a connu une hausse moyenne annuelle de 5%. C’est ce qui ressort du rapport économique et financier accompagnant le PLF 2019. Ces échanges commerciaux dans leur globalité, se chiffrent à près de 3,5 milliards d’euros soit 37,2 milliards de Dirhams. Sur la même période, les exportations du Royaume vers le continent africain ont progressé de 13% en moyenne annuelle sur la même période, pour atteindre 22,1 milliards DH, passant de 5% à 9% en 10 ans.

L’incursion du Maroc sur le continent et la promotion de la coopération sud-sud prônée ces dernières années, portent leurs fruits. Ainsi par pays, les principaux clients africains du Maroc sont l’Ethiopie, avec une part de 11% des exportations vers l’Afrique en 2017, l’Algérie (9%), la Mauritanie (8%), le Sénégal (8%), le Nigeria (7%) et la Côte d’Ivoire (7%).

Les principaux fournisseurs africains du Maroc sont l’Algérie avec une part de 35% des importations en 2017, l’Egypte (29%), la Tunisie (14%), l’Afrique du Sud (6%) et le Nigeria (2%).

En termes de structure par produit, les exportations marocaines vers l’Afrique sont constituées essentiellement de demi-produits (44% en 2017), dont principalement des engrais phosphatés, des produits alimentaires (24%), des produits finis de consommation (14%) et des produits finis d’équipement industriel (11%).

De son côté, la structure des importations marocaines de l’Afrique montre le poids important des achats de produits énergétiques (37% en 2017), de demi-produits (20%) et de produits alimentaires, boissons et tabacs (18%).

S.B. avec APA