Rwanda : l’opposante Diane Rwigara encourt 22 ans de prison ferme

Rwanda : l’opposante Diane Rwigara encourt 22 ans de prison ferme

SHARE

Kigali © 2018 Afriquinfos)- Ce mercredi 7 novembre, le ministère public rwandais a requis 22 ans de prison à l’encontre de Diane Rwigara. La jeune opposante de 37 ans est poursuivie pour  « insurrection contre l’État » et « faux et usage de faux ». Elle a comparu avec sa mère contre laquelle a été requise la même peine.

Diane Rwigara n’en démords pas. Le pouvoir de Kigali n’entamera pas détermination à œuvrer pour un Rwanda nouveau. Ce mercredi alors que se tenait l’audience de son procès, l’opposante a déclaré que ses convictions demeuraient inébranlable et que s’il le fallait elle retournerait en prison. « « Je maintiens mes propos, ils sont le reflet de mon parcours politique couplé à l’appel lancé aux Rwandais de résister à la peur et de parler haut et fort pour notre pays …J’espère ne pas retourner en prison, mais s’il faut que j’y retourne, j’y retournerai »,a-t-elle déclaré à son arrivée au Tribunal.

Un tribunal où le Ministère public l’attendait de pied ferme. Il a requis 22 ans de prison ferme contre l’opposante et sa mère poursuivies, la première pour « insurrection contre l’État » et « faux et usage de faux », et la seconde pour « incitation à l’insurrection » et « incitation à des divisions ».

Les tribulations de la jeune femme de 37 ans débutent il y un an alors qu’elle affichait son ambition de briguer à la magistrature suprême. Dans la foulée de son annonce, des photos d’elle dénudée font le tour de la toile. Sa détermination à ne pas renoncer à sa candidature et ses sorties médiatiques assez virulentes contre le pouvoir de Kigali, conduiront à son arrestation puis à son procès.   Diane Rwigara est la fille de Rwigara Assinapol, un riche industriel mort en 2015 dans un accident considéré par sa famille comme un assassinat politique. Elle est connue pour ses critiques contre la gouvernance de Paul Kagamé.

S.B.