Hospitalisation d’Ali Bongo à Ryad : les Gabonais sevrés d’informations, s’inquiètent

Hospitalisation d’Ali Bongo à Ryad : les Gabonais sevrés d’informations, s’inquiètent

SHARE

Libreville © 2018 Afriquinfos)- Depuis le Communiqué de la Présidence Gabonaise annonçant l’hospitalisation du président à Ryad, pour cause de « fatigue sévère », plus rien ne filtre sur l’état de santé d’Ali Bongo. Entre les rumeurs qui circulent notamment sur les réseaux sociaux et le mutisme des premiers responsables du pays, les Gabonais sont en proie à l’inquiétude.

En déplacement à Ryad fin octobre pour un sommet économique, le Président Gabonais n’a plus été vu en public depuis. On apprendra de sources officielles, qu’il est hospitalisé à l’hôpital King Fayçal de la capitale saoudienne pour se remettre d’une fatigue sévère. Puis plus rien. Déjà deux semaines, et le silence est total du côté des autorités gabonaises et des responsables hospitaliers.

Un mutisme qui a donné une avalanche de rumeurs qui pullulent sur les réseaux sociaux notamment. Entre ceux qui annoncent le décès du n°1 gabonais, sa paralysie suite à un accident vasculaire cérébral, ou son transfert en secret dans un hôpital en Europe, les Gabonais ne savent plus où donner de la tête. L’inquiétude prend de l’ampleur au sein de la population et également des milieux économique et politique.

On évoque déjà la vacance du pouvoir et certaines sources, parlent de la mise en place d’un comité de crise pour gérer la continuité de l’Etat, composé du colonel Frédéric Bongo, le directeur général des services spéciaux de la Garde républicaine et demi-frère du président, de Brice Laccruche Alihanga, le directeur de cabinet présidentiel, et enfin de Marie-Madeleine Mborantsuo, la présidente de la Cour constitutionnelle.

Envahis de toute part par des informations que nul ne peut confirmer sur l’état de santé de leur président, les Gabonais pros ou anti-Bongo, ont le regard tourné vers Ryad.

S.B.