RDC : l’archevêque Laurent Monsengwo, la bête noire de Kabila cède son fauteuil...

RDC : l’archevêque Laurent Monsengwo, la bête noire de Kabila cède son fauteuil à la tête de l’église catholique

SHARE

Kinshasa (© 2018 Afriquinfos)- L’archidiocèse de Kinshasa a annoncé la renonciation de l’archevêque de Kinshasa, Laurent Monsengwo qui le dirigeait jusqu’alors et son remplacement par Mgr Fridolin Ambongon. L’homme d’église très critique envers le régime Kablila cède son fauteuil à quelques semaines des élections prévues en RDC.

Puissant homme d’église et figure de proue de l’Eglise catholique congolaise, l’archevêque Laurent Monsengwo, est l’une des voix les plus critiques du pouvoir de Kinshasa. Ses déclarations fracassantes et les manifestations dont il prend la tête, font toujours effet dans le landernau socio-politique congolais. Mgr Monsengwo représentant de l’Afrique dans le collège des neuf cardinaux nommés par le pape François pour travailler sur la réforme de la Curie, n’avait pas hésité à lancer en début d’année, un « il est temps que les médiocres dégagent », après la marche réprimée de décembre 2017 qui avait fait une dizaine de morts. Ses passes d’armes avec les différents régimes qui se sont succédé à la tête de la RDC, depuis Mobutu à Joseph Kabila en passant par le père de ce dernier, font les choux gras de la presse locale et internationale.

Avec son départ, le pouvoir de Kinshasa ne gagne pourtant pas au change. Son remplaçant Mgr Fridolin Ambongo est aussi un virulent détracteur de la gouvernance de Joseph Kabila. Le nouvel archevêque de Kinshasa prendra officiellement son ministère le 25 novembre prochain au cours d’une cérémonie à la Cathédrale Notre Dame du Congo. Laurent Monsengwo devient pour sa part, archevêque émérite de Kinshasa.

S.B.