Gambie : reprise de la délivrance de la carte nationale d’identité sur fond...

Gambie : reprise de la délivrance de la carte nationale d’identité sur fond de polémique

SHARE

Banjul (© 2018 Afriquinfos)- Après deux ans de suspension, les Gambiens peuvent depuis deux semaines, se faire délivrer leur carte d’identité nationale. Une reprise qui suscite des interrogations au sein de la classe politique. Le choix de la société belge chargée de cette opération serait selon elle, peu orthodoxe.

Alors qu’elle avait été suspendue sous l’ère Jammeh et qu’elle est sous le coup d’une enquête parlementaire, la Société belge Semlex est depuis deux semaines aux commandes en Gambie pour la confection et la délivrance des nouvelles cartes d’identité nationales biométriques. Une décision du gouvernement Barrow qui n’est pas du goût de nombre d’acteurs politiques dont des partisans du parti au pouvoir.  « Une société gambienne Pristine a manifesté son intérêt. Il leur a été demandé de participer à un appel d’offres. Pristine a accepté et Semlex a refusé de soumissionner. Pourquoi le gouvernement a-t-il choisi Semlex alors qu’une enquête parlementaire est en cours ? », s’interroge Madi Ceesay, député de la majorité présidentielle.

Du côté du pouvoir, on répond que la rupture unilatérale du contrat par l’ancien régime était de nature à refroidir les investisseurs, d’où la remise en selle de Semlex. Nous avons besoin d’investisseurs dans notre pays pour faire des affaires. « Nous ne pouvons pas signer un contrat et l’annuler soudainement, de façon unilatérale. Au-delà de l’aspect financier, il s’agit de la perception que les investisseurs se font de notre pays » a confié à la BBC, Kanyi Jobe, conseillère juridique du ministre de la Justice de Gambie.

Pour ne rien arranger, la société Semlex est en Belgique, sous le coup d’accusations de corruption et de blanchiment d’argent. Mais pour le moment en Gambie, Semlex poursuit ses opérations de délivrance de carte d’identité et ne semble pas être inquiétée.

S.B.