Accueil Afrique de l'Ouest Côte d’Ivoire/Locales : cinq morts dans les violences électorales selon le gouvernement

Côte d’Ivoire/Locales : cinq morts dans les violences électorales selon le gouvernement

Côte d’Ivoire/Locales : cinq morts dans les violences électorales selon le gouvernement

Abidjan (© 2018 Afriquinfos)- Au terme du Conseil des Ministres tenu mercredi à Abidjan, le gouvernement ivoirien a indiqué que cinq (5) décès ont été enregistrés dans le cadre des élections locales qui se sont tenues dans le pays le 13 octobre dernier.

Après les élections municipales et régionales couplés du 13 octobre dernier, l’heure est au bilan pour le gouvernement ivoirien. Un bilan qui a consisté à faire le point sur les violences qui ont émaillé les scrutins dans certaines localités du pays. « Nous avons malheureusement connu cinq décès à la suite de ces  élections, ceci est à déplorer et nous présentons toutes nos  condoléances aux familles qui ont été affectées aussi bien par des décès  que par des blessés », a déclaré M. Sidi Touré, porte-parole du gouvernement lors d’un point de presse. Si dans l’ensemble, le scrutin s’est  déroulé dans le calme, des incidents ont été notés par endroits, tant dans  le District d’Abidjan qu’à l’intérieur du pays, notamment à Koumassi,  Bingerville, Port-Bouët, Béoumi, Daloa, Yamoussoukro, Lakota, Dikodougou, Séguéla, Grand-Bassam, Méagui, Bondoukou, Kassére, Divo et  Guiglo, précise-t-il.

En termes de résultats, c’est le Rassemblement des Houphouëtistes pour  la démocratie et la paix (RHDP), la coalition au pouvoir, qui sort grand vainqueur de ces élections. Il s’arroge 18 régions soit 60% des Conseils et 92 communes, soit 46%, vient ensuite le PDCI avec 20% des  Conseils et 50 communes (25% des conseils  municipaux).

S.B.