Accueil Afrique de l'Ouest Nigeria/Lutte contre la corruption : 50 personnalités interdites de quitter le pays

Nigeria/Lutte contre la corruption : 50 personnalités interdites de quitter le pays

Nigeria/Lutte contre la corruption : 50 personnalités interdites de quitter le pays

Abuja (© 2018 Afriquinfos)- Muhammadu Buhari n’en démords pas. Jusqu’aux dernières heures de son mandat, il mènera comme promis une lutte acharnée contre la corruption dans son pays. Suite à un décret qu’il a signé en juillet dernier, la Haute Cour fédérale d’Abuja vient d’interdire de voyage cinquante personnalités soupçonnées ou impliquées dans des faits de corruption.

L’application du décret exécutif n°6 signé par le Président Muhammadu Buhari est désormais effective au Nigeria depuis samedi dernier. Cinquante (50) personnalités ont été épinglées et ne pourront plus effectuer de voyage hors du pays. Inscrites sur une liste de surveillance établie par la Commission des Crimes Economiques et Financiers (EFCC), la Commission des Pratiques de Corruption Indépendantes et autres Infractions Connexes (ICPC) et la Police du Nigéria, elles ne pourront être libres de leurs mouvements qu’une fois que leurs affaires seront jugées. Parmi elles, d’importantes figures de la vie politico-socio-économique du pays dont des leaders de l’opposition.

L’ordonnance signée par le Président Buhari visait à empêcher les propriétaires des actifs (dont les noms n’ont pas été divulgués) faisant l’objet d’une enquête d’effectuer d’autres transactions sur ces actifs. La Cour fédérale d’Abuja autorise en outre la saisie provisoire des biens liés aux enquêtes, aux procès pénaux en cours et aux autres infractions connexes. Pour la Présidence nigériane, il s’agit d’accélérer les procédures judiciaires et d’empêcher les personnes suspectées de disposer à leur guise ou de faire disparaître les fonds incriminés.

L’opposition quant à elle, crie à la violation de la Constitution qui garantit la liberté de circulation alors qu’une élection présidentielle est prévue dans 4 mois dans le pays.

S.B.