Home Afrique Centrale Cameroun : dénonçant des fraudes massives, trois candidats saisissent le Conseil Constitutionnel pour l’annulation de la Présidentielle

Cameroun : dénonçant des fraudes massives, trois candidats saisissent le Conseil Constitutionnel pour l’annulation de la Présidentielle

Cameroun : dénonçant des fraudes massives, trois candidats saisissent le Conseil Constitutionnel pour l’annulation de la Présidentielle

Yaoundé  (© 2018 Afriquinfos)- Maurice Kamto, n’est plus seul à contester les conditions dans lesquelles s’est déroulée l’élection présidentielle du 07 octobre dernier au Cameroun. Deux autres candidats se sont joints à lui et ont saisi le Conseil Constitutionnel pour demander l’annulation totale du scrutin.

Si Maurice Kamto, a introduit une requête auprès du Conseil Constitutionnel pour demander l’annulation du scrutin présidentiel dans sept des dix (10) régions du pays, deux autres candidats voient les choses autrement.  Joshua Osih candidat du principal parti d’opposition, le Social Democratic Front (SDF), et Cabral Libii, 38 ans, le plus jeune des candidats ont saisi la Haute Juridiction pour exiger l’annulation pure et simple de l’élection présidentielle du 07 octobre dernier. Les trois principaux challengers de Paul Biya, motivent leurs requêtes par l’ampleur des irrégularités qui ont émaillé le scrutin.

Ajouté à cela, l’impossibilité pour les électeurs de la zone anglophone de voter en raison de l’insécurité qui y régnait. Le taux de participation dans cette partie du pays est estimé à moins de 5%. Cette « élection n’a été ni libre, ni crédible, ni démocratique, ni transparente », martèle un des candidats dans sa requête.

Le Conseil doit examiner ces requêtes et donner son verdict avant de proclamer le résultat du scrutin, au maximum deux semaines après l’élection.

S.B.