Lutte anti-terroriste : la force G5 Sahel lance des opérations dès ce mois...

Lutte anti-terroriste : la force G5 Sahel lance des opérations dès ce mois d’octobre

SHARE

Bamako (© 2018 Afriquinfos)- Retardée par des problèmes de financements et par un attentat contre son QG à Sévaré (Mali) la force antijihadiste du G5 Sahel, se remobilise. Ce lundi, la Ministre française des Armées, Florence Parly, a annoncé la programmation d’opérations dès ce mois d’octobre.

La force conjointe G5 Sahel composée des soldats du Mali, de la Mauritanie, du Tchad, du Niger et du Burkina Faso, devrait se déployer sous peu sur le terrain, informe la ministre Francçaise des Armées, Florence Parly. Une annonce faite alors qu’elle s’envolait pour le Tchad où elle aura une entrevue avec le président Idriss Déby. Ayant du plomb dans l’aile depuis sa création en 2015 dû au manque de financement. Sur les 414 millions promis par les donateurs en février dernier, très peu ont été débloqués. La violence attaque subie par le quartier général du G5 Sahel en juin dernier n’a pas arranger les choses.

Pour Florence Parly, cette mauvaise passe est derrière. « Le nouveau chef d’état-major en charge de cette force (le général mauritanien Hanena Ould Sidi, ndlr) a reprogrammé des opérations pour le mois d’octobre », a déclaré la Ministre. « Elle agit avec le soutien plein et entier de Barkhane » ajoute-t-elle.

Le Poste de Commandement du G5 Sahel a en outre été transféré de Sévaré à Bamako depuis fin septembre.

S.B.