Home Afrique du Sud Afrique du Sud : le nouveau Code minier approuvé par le gouvernement

Afrique du Sud : le nouveau Code minier approuvé par le gouvernement

Afrique du Sud : le nouveau Code minier approuvé par le gouvernement

Pretoria (© 2018 Afriquinfos)- Comme annoncé par Cyril Ramaphosa, un nouveau code minier est entré en vigueur en Afrique du Sud. Celui-ci fait la part belle à la population noire exclue jusque-là du secteur minier et ne manque pas de susciter des polémiques dans le pays.

Le très controversé code minier souhaité par les autorités sud-africaines devrait entrer en vigueur ce vendredi. Le président Cyril Ramaphosa en fera la présentation ce jour en même que son nouveau plan de relance économique. Le nouveau texte a été longtemps repoussé en raison de la levée de bouclier qu’il a suscité au sein des opérateurs miniers sud-africains. En juillet dernier, le gouvernement avait dû reculer face à la pression et à une action en justice menée par les principaux opérateurs du secteur. D’un commun accord, la mise en œuvre de la nouvelle charte avait été reportée. Durant ce temps, le gouvernement devait revoir sa copie et présenter un texte qui prend en compte les réserves émises par les miniers.

Pour le Gouvernement, il s’agissait de remédier aux inégalités et à l’exclusion dont était l’objet les noirs dans le secteur minier. Une situation héritée du régime de l’Apartheid. Aussi, la nouvelle Charte d’exploitation minière comporte notamment une hausse de l’actionnariat minimum des noirs dans les entreprises minières. Dans le détail, les parts des noirs dans les actifs miniers passeraient de 26% à 30%, pas seulement : la charte prévoit également  un durcissement des mesures d’emprunts pour le rachat de parts détenues par des actionnaires noirs. Elle prévoit également la suppression du projet de loi qui donne à l‘État une participation minoritaire de 20% dans de nouvelles entreprises d’exploration et de production de gaz et de pétrole, qui était alors un frein aux investissements.

Ce vendredi, le Président Sud-africain donnera tous les contours de ce nouveau code. Mais il peut déjà être sûr qu’il ne passera pas comme une lettre à la poste. Les opérateurs du secteur minier sont prêts à en découdre.

S.B.