Accueil Guinée Equatoriale Bien mal acquis : Teodorin Obiang Nguema intercepté dans un aéroport brésilien avec 16 millions de dollars en espèces et bijoux

Bien mal acquis : Teodorin Obiang Nguema intercepté dans un aéroport brésilien avec 16 millions de dollars en espèces et bijoux

Bien mal acquis : Teodorin Obiang Nguema intercepté dans un aéroport brésilien avec 16 millions de dollars en espèces et bijoux

Sao Paulo (© 2018 Afriquinfos)- Teodorin Obiang Nguema devrait revenir bien léger d’un voyage qu’il a effectué ce weekend au Brésil. La délégation que conduisait le fils du Président de Guinée Equatoriale a été fouillée et s’est vue délester de 16 millions de dollars en espèces et en bijoux par la Police brésilienne.   

Une loi brésilienne interdit toute entrée dans le pays avec une quantité d’espèces supérieure à 10.000 réais (environ 2.400 dollars). C’est en vertu de celle-ci que les agents de la Police Fédérale Brésilienne ont saisi plus de 16 millions de dollars en espèces et en bijoux appartenant à Teodorin Obiang Nguema. Si le fils du président équato-guinéen et par ailleurs vice-président de ce pays d’Afrique centrale, n’a pas été personnellement fouillé, dix (10) membres de sa délégation arrivés avec lui en jet privé, l’ont été. Ce sont dans les bagages portés par ces derniers ne bénéficiant  pas d’immunité diplomatique, que les billets de banque (1,5 millions de dollars) et des montres et bijoux de luxe estimés à 15 millions de dollars, ont été trouvés et saisis.

Selon les médias locaux, la délégation de Teodorin Obiang Nguema qui est arrivée à bord d’un avion privé l’aéroport de Viracapos, à Campinas, près de Sao Paulo, n’était pas en mission officielle. Les autorités brésiliennes notamment le Ministère des Affaires Etrangères, indiquent suivre l’affaire de près et décideront de la suite à lui donner.

Ce n’est pas la première fois que le nom du Vice-président équato-guinéen est cité dans des affaires de gros sous et de bien mal acquis. Le fils du président équato-guinéen est connu pour afficher son style de vie luxueux. Il collectionne les palaces, les voitures de luxe et les objets d’art. Teodorin Obinag Nguema a été condamné l’année dernière par le Tribunal de Grande Instance de Paris à 3 ans de prison et 30 millions d’amende pour blanchiment d’argent.

Boniface.T.