Angola : l’ex-président dos Santos quitte définitivement la scène politique

Angola : l’ex-président dos Santos quitte définitivement la scène politique

SHARE

Luanda (© 2018 Afriquinfos)-Clap de fin pour Jose Eduardo Dos Santos. L’ancien N°1 angolais quitte définitivement la scène politique de son pays. Ce samedi, il cède la tête du Mouvement populaire pour la libération de l’Angola (MPLA), parti au pouvoir au profit de son successeur Joao Lourenco.

Le samedi 08 août 2018, le Mouvement populaire pour la libération de l’Angola (MPLA), le tout puissant parti au pouvoir, tient son Congrès extraordinaire. Ce sera l’occasion pour Joao Lourenco, l’homme fort de Luanda, de porter une nouvelle estocade à celui à qu’il a succédé à la tête du pays. Jose Eduardo Dos Santos, devra en effet à contrecœur céder la direction du parti, qu’il a conservé jusqu’alors. La dernière parcelle de pouvoir qu’il lui restait, lui sera retiré par celui qui été son Ministre de la Défense et dont l’arrivée au pouvoir, a sonné la fin de son empire et de sa mainmise sur l’Angola.

Joao Lourenco, pourtant présenté comme un fidèle parmi les fidèles n’a pas hésité à s’attaquer aux proches, dont la fille et le fils de Jose Eduardo Dos Santos, en les destituant notamment des postes stratégiques et juteux, qu’ils occupaient dans divers secteurs dans le pays. Le nouvel exécutif angolais met ses changements sur le compte de la lutte contre la corruption qui gangrène le pays et de la volonté de relancer l’économie et d’attirer les investisseurs.

Les anciens alliés sont désormais dos et dos et se livrent un bras de fer qui ne dit pas son nom. Même le désir de l’ancien président de prolonger sa Présidence à la tête du parti jusqu’en avril 2019 a été confronté au refus catégorique de Joao Lourenco. José Eduardo Dos Santos devra se rendre à l’évidence, il n’est plus le maître de l’Angola.

S.B.