Egypte : le président al-Sissi renforce la surveillance des réseaux sociaux

Egypte : le président al-Sissi renforce la surveillance des réseaux sociaux

SHARE

Le Caire (© 2018 Afriquinfos)- Les internautes égyptiens notamment ceux qui ont plus de 5000 abonnés, devront désormais y regarder par deux fois avant de faire un clic. Le Président  a promulgué une loi sur la réglementation de la presse et des médias permettant une surveillance plus poussée des réseaux sociaux.

Une nouvelle loi sur la réglementation de la presse et de médias est en vigueur en Egypte. Adoptée en Juillet par le Parlement, elle vient d’être promulguée par le Président Abdel Fattah al-Sissi. Toute personne ayant plus de 5.000 abonnés en ligne sur un site personnel, un blog ou les réseaux sociaux peut désormais faire l’objet d’une surveillance. Les pouvoirs du Conseil Supérieur de régulation des médias se voient ainsi renforcer. Il peut ainsi suspendre ou bloquer un compte s’il juge qu’un internaute publie de fausses informations ou publie des  contenus visant à enfreindre la loi ou à inciter à la haine ou à la violence. Des amendes allant de 2440 à 4 885 euros peuvent aussi être infligées.

Pour les autorités du Caire, la nouvelle législation a en effet pour objectif de prévenir toutes dérives sur la toile, lutter contre le terrorisme et punir les contrevenants. Pour les ONG et les associations de défense de l’homme, ces mesures visent à restreindre la liberté d’expression sur Internet. Au nom d’une nouvelle loi de lutte contre la cybercriminalité promulguée en août dernier, plusieurs centaines de sites ont déjà été bloqués. Elles sont donc nombreuses les ODDH à craindre une main trop ferme du Conseil Supérieur de régulation des médias.

S.B.