Accueil Afrique de l'Ouest Condamné en appel à 5 ans de prison ferme : Khalifa Sall va saisir la Cour Suprême

Condamné en appel à 5 ans de prison ferme : Khalifa Sall va saisir la Cour Suprême

Condamné en appel à 5 ans de prison ferme : Khalifa Sall va saisir la Cour Suprême

Dakar (© 2018 Afriquinfos)- Le maire de Dakar n’a pas dit son dernier mot. Condamné en appel ce jeudi par la Cour d’Appel à 5 ans de prison, celui qui ambitionne toujours d’affronter Macky Sall lors de la présidentielle de 2019, va selon ses proches, introduire un recours auprès de la Cour Suprême.

La Cour d’Appel a confirmé ce jeudi, la condamnation à cinq ans de prison du maire de Dakar, pour « escroquerie portant sur des fonds publics” et “faux en écriture”, pour le détournement d’environ 2,5 millions d’euros prélevés entre 2011 et 2015 sur les caisses de la Ville de Dakar ». Il devra en outre avec trois de ses coaccusés  verser « solidairement » la somme de 1,8 milliard de francs CFA (environ 2,75 millions d’euros) à l’Etat du Sénégal.

Si pour certains observateurs, c’est la fin de ses ambitions présidentielles, il n’est est rien pour ses proches et son collège d’avocats. Khalifa Sall sera bien candidat en 2019. Pour cela, il lui reste l’option de la Cour Suprême auprès de laquelle il peut encore introduire un recours. « Il conserve encore sa chance d‘être candidat et d‘être éligible. Il n’a pas encore perdu ses chances », annonce déjà l’un de ses avocats.

Le maire de Dakar qui compte bien affronter l’actuel président, Macky Sall lors du scrutin prévu pour février 2019, ne va se priver de cette requête auprès de la plus haute juridiction du pays. Il a désormais jusqu’à la période allant du 11 et le 26 décembre, qui correspond à la date de clôture des candidatures pour engager cette procédure. Hors de ce délai, Khalifa Sall ne pourra plus se présenter à la présidentielle de l’année prochaine au Sénégal.

S.B.