Accueil Afrique de l'Est ETHIOPIE: LE Premier Ministre promet des élections « libres et justes » en 2020

ETHIOPIE: LE Premier Ministre promet des élections « libres et justes » en 2020

ETHIOPIE: LE Premier Ministre  promet des élections « libres et justes » en 2020

Addis-Abeba (© 2018 Afriquinfos)- L’Ethiopie connaitra des élections « libres et justes » pour 2020, a promis ce samedi le chef du gouvernement Abiy. Celui-ci a en outre assuré que des réformes ont été entreprises afin de rendre la Commission électorale « crédible ».

Le Front démocratique révolutionnaire des peuples éthiopiens (EPRDF), la coalition qui dirige l’Ethiopie depuis 1991, a lors des élections de mai 2015 raflé l’ensemble des 547 sièges de la chambre basse du Parlement.

Mais pour les partis d’opposition, ces élections étaient une « mascarade », ainsi il en a été de même pour  les bailleurs et partenaires de l’Ethiopie, à savoir les Etats-Unis et l’Union européenne.  Pour la première fois depuis l’arrivée au pouvoir de l’EPRDF, le Parlement ne compte aucun député indépendant ou membre de l’opposition.

Dans une déclaration faite dans la soirée de ce samedi, M. Abiy a indiqué que  « des travaux ont été entrepris afin de rendre la NEBE (Commission électorale, ndlr) non partisane et crédible ». Aussi, a-t-il assuré que pour les élections générales de 2020, l’Ethiopie pourrait passer à un système de vote électronique.

Pour cette première conférence de presse au cours de laquelle il s’exprimait, depuis son entrée en fonction en avril, le premier ministre s’est engagé à ce que les élections soient « libres », « justes » et « démocratiques ».

« Le désir de l’EPRDF en ce moment est de mener des élections vraiment démocratiques », a-t-il ajouté. « Si l’EPRDF gagne des élections vraiment démocratiques, il pourra mettre en œuvre son agenda en pleine confiance, et s’il perd, il tiendra sa promesse d’une transition démocratique ».

Par ailleurs, M. Abiy qui a scellé la paix avec l’Erythrée après 20 ans d’état de guerre et annoncé l’ouverture partielle de l’économie éthiopienne, a écarté toute possibilité de reporter les élections à une date ultérieure. « Je ne veux servir le peuple éthiopien que si je gagne aux élections générales de 2020 ». « L’EPRDF et moi n’avons en ce moment pas le désir de repousser l’échéance électorale en utilisant le prétexte des réformes électorales ».

Depuis son entrée en fonction, M. Abiy a entrepris un vaste programme de réformes et pris des mesures pour apaiser les tensions ethniques.

Il a notamment levé l’état d’urgence et libéré des prisonniers politiques, il a aussi critiqué la brutalité des forces de sécurité et commencé à ouvrir l’espace démocratique alors que l’Ethiopie est souvent accusé de mettre en périls les droits de l’homme et de faire taire les voix dissidentes.

Innocente Nice