Accueil Afrique du Nord 65ème anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple : Mohammed VI gracie 450 condamnés

65ème anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple : Mohammed VI gracie 450 condamnés

65ème anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple : Mohammed VI gracie 450 condamnés

Rabat  (© 2018 Afriquinfos)-  Le ministère marocain de la Justice a annoncé dans un communiqué la libération de 450 personnes condamnées dans différentes affaires à travers le Royaume ainsi que dans des affaires d’extrémisme et de terrorisme. Des libérations par grâce royale du Roi Mohammed VI entrant dans le cadre du 65ème anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple célébré ce lundi.

Le Roi Mohammed VI a accordé la grâce royale à 450 personnes condamnées à travers le royaume. Cette mesure prend en compte deux catégories de condamnations. Celles liées à différentes affaires de droit communs et celles qui ont trait aux affaires d’extrémisme et de terrorisme. Elles sont dans le premier cas, 428 personnes réparties comme suit : les bénéficiaires de la grâce royale qui sont en détention sont au nombre de 329 détenus se répartissant: remise de la peine d’emprisonnement ou de réclusion au profit de 325 détenus et commutation de la peine perpétuelle en peine à temps au profit de 04 détenus ; es bénéficiaires de la grâce royale qui sont en liberté sont au nombre de 99 personnes se répartissant comme suit : (Grâce sur la peine d’emprisonnement ou son reliquat au profit de 29 personnes ; grâce sur la peine d’emprisonnement avec maintien de l’amende au profit de 02 personnes ; grâce sur les peines d’emprisonnement et d’amende au profit de 04 personnes ; grâce sur la peine d’amende au profit de 64 personnes).

Dans le cas des personnes impliquées dans les affaires de terrorisme et d’extrémisme, elles sont 22 à avoir bénéficié de la magnanimité du Roi. Ces dernières, après avoir introduit des demandes de grâce auprès sa Majesté, ont en outre pris part à la 2ème édition du programme « Réconciliation » (Moussalaha), visant la réinsertion de ces détenus et leur réconciliation avec la société.

S.B.