Agri : les avocats kényans à la conquête de l’Europe

Agri : les avocats kényans à la conquête de l’Europe

SHARE

Nairobi (© 2018 Afriquinfos)-Profitant d’une forte demande européenne, les agriculteurs kényans se mettent tous à l’heure de l’avocat. Des plantations d’avocatiers se multiplient à travers le pays encouragées par l’appui du gouvernement.

La production d’avocats explose au Kenya ces dernières années. La raison, une demande européenne sans cesse grandissante. Très prisés sur le Vieux Continent, les avocats kényans notamment la variété Hass, concurrencent ceux du Mexique, d’Israël ou du Chili. Réputé pour être un fruit très sain pour l’organisme, l’avocat contient beaucoup de vitamines, de fibres et d’oligo-éléments et figure à ce titre en bonne place dans nombre de régimes alimentaires en Europe.

Les agriculteurs du pays, ne comptent pas laisser passer cette manne. Ils ont vite fait d’abandonner la culture de café ou du thé, pour se consacrer à celle de l’avocat qui nécessite moins de travail et est nettement plus rentable.

Le gouvernement kenyan n’est pas du reste. Via le ministère de l’Agriculture et le Kephis (Kenya Plant Health Inspectorate Service) des cours ont été mis en place pour les petits exploitants pour améliorer leurs connaissances sur la culture de l’avocat. Grâce à cette politique, la production kényane a quadruplé en seulement deux ans. Le Kenya est le premier exportateur d’Afrique, sixième exportateur mondial d’avocats, avec 3% du marché (63.000 tonnes en 2017 contre 15.000 tonnes en 2015). 100% de cette production est destinée à l’exportation dont une partie (10%) est dirigée vers les producteurs d’huile d’avocats.

B.S.