Accueil Afrique de l'Ouest Guinée-Bissau : probable report des législatives

Guinée-Bissau : probable report des législatives

Guinée-Bissau : probable report des législatives

Bissau (© 2018 Afriquinfos)-  Les élections législatives fixées au dimanche 18 novembre 2018 en Guinée Bissau peuvent subir un report, a indiqué ce jeudi  le Premier ministre bissau-guinéen, Aristides Gomes, alors qu’il apportait des réponses sur certaines questions soulevées par les parlementaires concernant notamment la gouvernance, mais surtout l’inscription des électeurs sur les listes électorales.

Selon le chef du gouvernement, le retard dans l’arrivée des matériaux pour l’enregistrement des électeurs pourrait retarder la tenue des élections législatives.

M. Gomes, suggère donc Pour solutionner cela, la flexibilité des positions des partis politiques, notamment en ce qui concerne le modèle d’inscription des électeurs.

Le premier ministre a en outre exprimé son désaccord avec certains politiciens qui accusent l’Exécutif de violer les délais électoraux prévus par la loi.

Pour sa part, le président de l’Assemblée Nationale Populaire (ANP), Cipriano Cassama a dit être aligné sur les préoccupations liées au début de l’inscription des électeurs, avant qu’intervienne le Premier ministre.

Le député Certorio Biote, chef du groupe parlementaire du Parti de la Rénovation Sociale (PRS), a quant à lui exhorté le gouvernement à respecter les préceptes juridiques sur le processus d’inscription des électeurs, tandis que le coordonnateur du Mouvement pour l’alternative démocratique (MADEM G-15), nouvellement créé, Braiama Camara, s’est offusqué de cette « tentative de report » de la date des élections législatives.

La position de cette nouvelle formation politique, suite à une « intention dilatoire » du Parti africain de l’indépendance de la Guinée et du Cap-Vert (PAIGC) de reporter la date d’aller aux urnes, a été annoncée par son président Braima Camara au cours d’un rassemblement populaire dans le cercle 24.

La même position a été manifestée par le Mouvement pour l’alternance démocratique contre le report des élections législatives.

Le Collectif des partis démocratiques demande cependant au gouvernement de présenter le travail accompli pour la tenue éventuelle des élections législatives prévues pour le 18 novembre.

La position du collectif a été rendue publique par Armando Mango ce jeudi en marge de la réunion des principaux dirigeants du Collectif des partis démocratiques tenue à Bissau pour se positionner contre les déclarations du Premier ministre Aristides Gomes.

Vignikpo Akpéné