Commerce extérieur : l’Afrique plus autant accueillante pour les entreprises françaises

Commerce extérieur : l’Afrique plus autant accueillante pour les entreprises françaises

SHARE

Paris (© 2018 Afriquinfos)-  La France perd du terrain en Afrique en matière de commerce extérieur. Une tendance à la baisse qui dure depuis une dizaine d’années. La faute à la Chine et à l’Allemagne qui jouent des coudes et mènent une rude concurrence au « Made in France ».

Les entreprises françaises n’ont plus la cote sur le continent et sont en mauvaise posture. Depuis les années 2000, les parts de marché de la France ont drastiquement baissé de 50 %. Plus symptomatique encore de cette déconvenue, la place de premier fournisseur européen à l’Afrique a été ravi par Berlin au détriment de Paris. Une première dans l’histoire.

L’autre grand gagnant de ce recul de la France est l’Empire du Milieu. La  Chine s’accapare de 18% de parts de marché sur le continent et n’est pas prête de s’arrêter. L’Afrique subsaharienne traditionnellement, la chasse-gardée de l’Hexagone est désormais le théâtre d’une forte concurrence.

Pour se refaire une santé, Paris se tourne vers les pays anglophones (Nigeria, Ghana, Afrique du sud), où il ne s’aventurait pas auparavant. On s’explique alors la récente tournée d’Emmanuel Macron dans la zone anglophone du continent. L’Afrique australe (Kenya, Ethiopie, etc) figure désormais en bonne place dans l’agenda des entreprises françaises.  Le retour en grâce de la France sur le Continent passe également par le renforcement de sa présence en Afrique du Nord.

B.S.